La théologie à l'heure d'Internet

Nouveau cours à l'Université grégorienne

Rome, (Zenit.org) Nicola Rosetti | 561 clics

Si des personnalités du monde ecclésiastique ne cachent pas leur réserve, voire même leur désapprobation, vis-à-vis  d’Internet,  beaucoup d’autres voient dans la toile une grande opportunité.

Il y en a en effet beaucoup qui ont leur profil sur facebook, tant d’associations laïques et simples fidèles engagés dans l’évangélisation qui ont acheté des domaines internet, des évêques et cardinaux qui sont sur Tweeter, sans compter le pape François en personne, sur les traces de son prédécesseurs, qui l’utilise aussi.

Mais celui qui s’est particulièrement distingué dans ce domaine c’est le père jésuite Antonio Spadaro, directeur de la célèbre revue italienne « La Civiltà Cattolica », qui donne beaucoup d’importance à internet aussi pour la sphère religieuse.

Père Spadaro, classe 1966, originaire de Messine, est le premier à avoir repenser la foi à l’heure d’internet, et lui avoir donné un nom : « cyberthéologie ».

Maintenant l’université Grégorienne, dirigée par les jésuites, a pris sérieusement en compte les intuitions de leur compagnon, au point d’avoir invité le père Spadaro, durant l’année académique 2013/2014, à tenir un cours intitulé « la Cyberthéologie : penser le christianisme à l’heure d’internet ».

Le cours TF2092, c’est son sigle. Entend préparer les futurs prêtres à relever le défi que propose le monde d’Internet.

Père Spadaro a aussi écrit un livre sur ce sujet qui a déjà été traduit en anglais et en portugais et bientôt en français, espagnol et polonais.

L’annonce ne pouvait qu’arriver à travers le profil internet du jésuite. En quelques heures à peine, celle-ci a été suivie de plus de 300 commentaires, de vœux et de félicitations, auxquelles s’ajoutent ceux de notre rédaction dans l’espoir de pouvoir l’avoir un jour parmi nous comme invité dans le diocèse!

Àncora Online, l’hebdomadaire du diocèse San Benedetto del Tronto: 


http://www.ancoraonline.it/2013/07/10/la-cyberteologia-diventa-una-disciplina-teologica/

Traduction de Zenit, Océane Le Gall