La tragédie de la Syrie ne se résoudra que par le dialogue

Appel aux catholiques à prier avec les autres chrétiens

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 997 clics

« La tragédie de la Syrie ne se résoudra que par le dialogue » : le pape François lance un nouvel appel aux catholiques du monde entier pour qu’ils prient pour la paix dans le monde et spécialement en Syrie, à l’occasion de la « Journée internationale de la paix » fixée par les Nations Unies au 21 septembre de chaque année. Une journée de prière aussi pour le Conseil oecuménique des Eglises.

A la fin de ses catéchèses en différentes langues, ce mercredi 18 septembre, place Saint-Pierre, le pape a en effet lancé cet appel en italien : « Chaque année, le 21 septembre, les Nations unies célèbrent la « Journée internationale de la paix », et le Conseil oecuménique des Eglises en appelle à ses membres pour qu’ils prient pour la paix ce jour-là. J’invite les catholiques du monde entier à s’unir aux autres chrétiens pour continuer à implorer de Dieu le don de la paix dans les lieux les plus tourmentés de notre planète. »

Pour la Syrie, voici son appel : « Ma pensée se tourne spécialement vers la chère population syrienne, dont la tragédie humaine ne peut être résolue que par le dialogue et la négociation, dans le respect de la justice et de la dignité de toute personne, spécialement les plus faibles et sans défense. »

« Puisse la paix, don de Jésus, toujours habiter dans nos cœurs et soutenir les propos et les actions des responsables des nations, et de tous les hommes de bonne volonté», a ajouté le pape.

« Engageons-nous tous à encourager les efforts pour une solution diplomatique et politiques des foyers de guerre qui préoccupent encore », a-t-il exhorté.

Le pape a lancé cet appel en présence des évêques latins des pays arabes (CELRA), réunis à Rome pour leur jubilé (cf. Zenit du 17 septembre 2013) et présents à l’audience, guidés par le patriarche latin de Jérusalem, Fouad Twal, et en présence des évêques maronites nommés ces dernières années (cf. Zenit du 17 septembre 2013).

Lors de sa salutation, traduite en arabe, le pape venait de les saluer, spécialement les pasteurs venus de Terre Sainte, de Syrie, de Jordanie, d’Irak, du Liban, de Somalie, et des pays du Golfe en disant : « Ayons toujours confiance dans la force de la prière (de l’Eglise) parce que le Seigneur ne reste pas insensible aux invocations de son Eglise. »

La Journée internationale de la paix a été décidée en 1981 en vertu de la résolution 36/67 de l’Assemblée générale des Nations Unies  car "la promotion de la paix fait partie des principaux buts de l'Organisation des Nations Unies en vertu de sa Charte".

En 2001, l’Assemblée générale a unanimement adopté la résolution 55/282 , établissant le 21 septembre comme "journée annuelle de non-violence et de cessez-le-feu".

"Les Nations Unies invitent tous les pays et tous les peuples à respecter l'arrêt des hostilités durant cette Journée et à la commémorer avec des mesures éducatives et de sensibilisation du public aux questions liées à la paix", indique la page en ligne de l'ONU consacrée à cette Journée.