La venue du pape, une confirmation pour vivre sa foi

Entretien avec le P. Charbel Mhanna

| 1267 clics

Propos recueillis par José Antonio Varela Vidal

Traduction d’Anne Kurian

ROME, lundi 27 août 2012 (ZENIT.org) – Les chrétiens du Liban attendent du voyage de Benoît XVI au Liban « une confirmation pour les chrétiens du Moyen-Orient dans l'exercice de leur foi » et un soutien pour « continuer à témoigner du christianisme dans l'Église du Moyen-Orient ».

Le P. Charbel Mhanna, représentant de l'œcuménisme au Liban pour l'Ordre maronite de la Bienheureuse Vierge Marie et membre du comité organisateur de la visite du pape au Liban (14-16 septembre 2012), évoque les enjeux de ce voyage dans un entretien avec Zenit.

Zenit - Comment se passe la préparation de la visite de Benoît XVI?

P. Mhanna - La préparation se poursuit. La population est toujours prête à accueillir le pape parce que les libanais aiment le pape. Ils l’attendent avec espérance, les bras ouverts, parce que voir le pape est comme une « confirmation » pour les chrétiens au Moyen-Orient. Et parce que quiconque a vécu la visite du bienheureux Jean-Paul II en 1997, veut revivre cette expérience avec le nouveau pape Benoît XVI.

Les souvenirs de la visite de 1997 sont encore très présents ?

Oui. Le pape Jean-Paul II est venu ici parce qu'il aimait le Liban et le peuple libanais l'aimait. On dit souvent que durant les trois jours du pape au Liban, personne n’a dormi. Donc, les gens qui ont vécu tout cela veulent le vivre à nouveau.

Pourquoi Benoît XVI a-t-il choisi le Liban pour signer l'exhortation post-synodale?

Parce qu'ici sont représentées toutes les Eglises du Moyen-Orient. Au Liban, il y a plus de 18 confessions différentes, parmi lesquelles 12 chrétiennes - catholiques, orthodoxes et protestantes -, 6 musulmanes, une juive ... Ainsi, à travers le Liban, on peut envoyer le message à toutes les Églises du Moyen-Orient. Nous avons aussi le seul président chrétien – maronite – dans un pays arabe.

Quelle est l'attitude des musulmans face à la visite du pape?

Les musulmans libanais sont ouverts au dialogue. Ils veulent rencontrer le pape et beaucoup sont heureux de cette visite dans notre pays.

Quel est le message que le peuple libanais attend de Benoît XVI ?

On s'attend à ce que ce message soit une garantie pour notre sécurité sur le territoire libanais, ainsi qu'une confirmation pour les chrétiens du Moyen-Orient dans l'exercice de leur foi. Et nous attendons un soutien pour continuer à témoigner du christianisme dans l'Église du Moyen-Orient jusqu'à la fin, parce que c'est notre mission, depuis les apôtres jusqu'à maintenant.