"La victoire est à Dieu"

Le pape consacre le Vatican à S. Michel et S. Joseph

Rome, (Zenit.org) Pape François | 1631 clics

« Le mal est vaincu, l’accusateur est démasqué, sa tête écrasée… » car « Dieu est plus fort ; la victoire est à Lui », a déclaré le pape François en consacrant la Cité du Vatican à saint Joseph et à saint Michel Archange, ce 5 juillet 2013.

Le pape a inauguré une statue représentant saint Michel Archange, sur la place du gouvernorat de la Cité du Vatican ce matin à 8h45, en présence du personnel du gouvernorat.  

Benoît XVI était également présent pour l’occasion, à l’invitation du pape François, qui l’a remercié « du fond du cœur » de sa présence.

Après les salutations du cardinal Giuseppe Bertello, président du gouvernorat et du cardinal Giovanni Lajolo, président émérite, le pape a adressé le discours ci-dessous. Puis, revêtant son étole, il a récité deux prières de consécration à saint Joseph et à saint Michel Archange, avant de bénir la statue.

Allocution du pape François :

Sainteté,
Messieurs les cardinaux, Vénérés frères dans l’épiscopat et dans le sacerdoce,
Illustres Mesdames et Messieurs,

Nous nous sommes donné rendez-vous ici dans les Jardins du Vatican pour inaugurer un monument à saint Michel Archange, saint patron de l’Etat de la Cité du Vatican. Il s’agit d’une initiative en projet depuis quelque temps, avec l’approbation du pape Benoît XVI, auquel va toujours notre affection et notre reconnaissance et auquel nous voulons exprimer notre grande joie de sa présence ici parmi nous aujourd’hui. Merci du fond du cœur !

Je suis reconnaissant envers la présidence du gouvernorat, en particulier le cardinal Giuseppe Bertello, pour ses paroles cordiales, envers les Directions et les ouvriers impliqués pour cette réalisation. Je remercie le cardinal Giovanni Lajolo, président émérite du gouvernorat, pour la présentation qu’il nous a donnée des travaux accomplis et des résultats atteints. J’exprime aussi mon appréciation au sculpteur, M. Giuseppe Antonio Lomuscio, et au bienfaiteur, M. Claudio Chiais, qui sont ici présents. Merci !

Dans les Jardins du Vatican, il y a diverses œuvres artistiques; celle qui vient s’y ajouter aujourd’hui prend cependant un relief particulier, tant par son emplacement que par sa signification. En effet, elle n’est pas seulement une oeuvre de célébration, mais une invitation à la réflexion et à la prière, qui s’insère bien dans l’Année de la foi. Michel – qui signifie : "Qui est comme Dieu ?" – est le champion de la primauté de Dieu, de sa transcendance et sa puissance. Michel combat pour rétablir la justice divine; il défend le Peuple de Dieu de ses ennemis et surtout de l’ennemi par excellence, le diable. Et saint Michel vainc parce qu’en lui c’est Dieu qui agit. Cette sculpture nous rappelle que le mal est vaincu, l’accusateur est démasqué, sa tête écrasée, car le salut a été accompli une fois pour toute dans le sang du Christ. Même si le diable essaie toujours d’égratigner le visage de l’Archange et le visage de l’homme, Dieu est plus fort ; la victoire est à lui et son salut est offert à tout homme. Sur le chemin et dans les épreuves de la vie, nous ne sommes pas seuls, nous sommes accompagnés et soutenus par les Anges de Dieu, qui offrent, pour ainsi dire, leurs ailes pour nous aider à surmonter tant de dangers, pour que l’on puisse voler bien au-dessus de ces réalités qui peuvent alourdir notre vie ou nous entraîner vers le bas. En consacrant l’Etat de la Cité du Vatican à saint Michel Archange, nous lui demandons qu’il nous défende du Malin et qu’il le jette dehors.

Chers frères et soeurs, nous consacrons l’Etat de la Cité du Vatican aussi à saint Joseph, gardien de Jésus, gardien de la Sainte Famille. Que sa présence nous rende encore plus forts et courageux pour laisser de la place à Dieu dans notre vie afin de toujours vaincre le mal par le bien. Nous lui demandons qu’il nous protège, qu’il prenne soin de nous, pour que la vie de la Grâce grandisse chaque jour davantage en chacun de nous.

Traduction de Zenit, Anne Kurian