La vie, un chemin pour rencontrer Jésus

Le pape en visite à la paroisse romaine Saint-Cyrille-d'Alexandrie

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 754 clics

La vie est « un chemin pour rencontrer Jésus. Un chemin où l’on ne rencontre pas Jésus n’est pas un chemin chrétien », estime le pape François.

Le pape François s’est rendu en visite pastorale à la paroisse Saint-Cyrille-d’Alexandrie, dans le secteur Est du diocèse de Rome, pour ce premier dimanche de l’Avent, 1er décembre 2013.

A son arrivée à 16h, le pape a rencontré les personnes malades et les enfants qui se préparent à leur Première Communion, ainsi que les familles des enfants baptisés durant cette année pastorale.

Puis le pape a rencontré les neufs jeunes garçons qui devaient recevoir de ses mains le sacrement de confirmation en fin de journée, avant de confesser quelques paroissiens.

A 17h30, avec une demi-heure d’avance sur le programme annoncé par le Saint-Siège, le pape François a célébré la messe, au cours de laquelle il a administré le sacrement de confirmation. Le cardinal vicaire Agostino Vallini, Mgr Giuseppe Marciante, évêque auxiliaire pour le secteur est, le P. Marco Ridolfo, curé, étaient présents.

Durant son homélie, le pape a invité à « rencontrer Jésus » car le propre de la vie chrétienne est « de rencontrer Jésus, de le regarder, toujours… et aussi de se laisser regarder par lui ».

La vie est en effet « un chemin pour rencontrer Jésus. A la fin, et toujours. Un chemin où l’on ne rencontre pas Jésus n’est pas un chemin chrétien », a expliqué le pape.

« La vie chrétienne est de marcher, d’avancer, unis en tant que frères, en s’aimant les uns les autres, pour rencontrer le Seigneur », a-t-il ajouté.

Jésus se rencontre « dans la prière, dans les sacrements », mais aussi « en faisant de bonnes œuvres, en visitant les malades, en aidant un pauvre, en pensant aux autres… », a-t-il souligné.

Et même si l’on est « tous pécheurs », « les personnes que Jésus cherchait étaient les plus pécheurs … pour les guérir de leurs péchés ».

Le pape s’est adressé aux jeunes confirmands : « chers jeunes, avec la marque du Saint-Esprit, vous aurez plus de force et de courage pour aller à la rencontre de Jésus ».

Mais il ne faut pas que la confirmation soit « le sacrement de l’adieu », après lequel on s’éloigne de l’Eglise : « il ne doit pas en être ainsi ! », a-t-il mis en garde.

A la fin de la célébration, le pape a rencontré le Conseil pastoral de la paroisse, avant de rentrer au Vatican.