La vocation des forces de l'ordre à servir la justice et la paix

Audience de Benoït XVI

| 1191 clics

ROME, vendredi 13 janvier 2012 (ZENIT.org) – Benoît XVI encourage les forces de l’ordre à servir la justice et la paix, mais pas n’importe quelle « justice », pas n’importe quelle « paix ».

Le pape a en effet reçu ce vendredi matin, 13 janvier, au Vatican les responsables et le personnel de l’Inspection de sécurité publique près le Vatican (Ispettorato di pubblica sicurezza presso il Vaticano): une police italienne au service de la sécurité du pape et de ses proches collaborateurs sur le territoire italien et de la sécurité des visiteurs Place Saint-Pierre et dans les environs.

"En tant que forces de police, soyez toujours des promoteurs authentiques de la justice et de sincères constructeur de la paix » , a exhorté le pape qui a remercié ceux qui protègent l’ordre public au milieu des nombreux pèlerins.

Le pape a saisi cette occasion pour évoquer aussi les souffrances de beaucoup de chrétiens, victimes de violence et d’intolérance en disant: « Souvent, dans différentes parties du monde, les chrétiens ont fait l’objet de représailles et d'attentats et ont aussi payé de la vie leur appartenance au Christ et à l'Église ».

Benoît XVI a cité son Message pour la Journée mondiale de la Paix, le 1er janvier dernier, sur le thème de « L'éducation des jeunes à la justice et à la paix. ».

Mais le pape a fait observer que ces deux termes sont souvent utilisés « de façon équivoque ». Il a proposé deux définitions de ces termes : « La justice n'est pas une simple convention humaine; quand, en nom d'une justice présumée dominent les critères de l’utilité, du profit et de l’avoir, on peut aussi piétiner la valeur et la dignité de la personne humaine », a déploré le pape.

La justice est « une vertu qui oriente la volonté humaine afin qu’elle rende à l'autre ce qui lui appartient en raison de son être et de son opération."

De la même manière, il a ajouté : « La paix n'est pas la simple absence de guerre ou le résultat de la seule action des hommes pour l'éviter », mais « c’est avant tout un don de Dieu qui doit être demandé avec foi et qui trouve en Jésus Christ la voie pour l'atteindre » .

A propos de la paix, le pape a ajouté : « La vraie paix est une oeuvre à construire quotidiennement par (…) la compassion, la solidarité, la fraternité et la collaboration de chacun. Elle est profondément liée à la justice - animée par la vérité dans la charité - que les hommes sont en mesure de réaliser dans le contexte dans lequel ils vivent habituellement : la famille, le travail, les relations d'amitié. »

Enfin, Benoît XVI a fait observer que le grand nombre de visiteurs qui, du monde entier, viennent visiter le centre de l'Église catholique « ne constitue certainement pas un problème pour la ville de Rome et pour l'Italie entière, mais au contraire une richesse et un motif de fierté ».

Anita Bourdin