Lambeth : Appel commun pour la paix au Moyen Orient

Préoccupation pour les chrétiens de Terre Sainte

| 1269 clics

ROME, Vendredi 17 septembre 2010 (ZENIT.org) - A Lambeth, le pape Benoît XVI et l'archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams ont exprimé leur préoccupation commune pour les chrétiens de Terre Sainte et ils ont appelé à prier pour la paix au Moyen Orient. Ils ont aussi appelé de leurs vœux des intiatitives internationales contre la faim et les maladies.

En effet, à l'issue de la visite - qualifiée de « fraternelle » - du pape à Lambeth, les deux chefs religieux ont publié, en anglais un communiqué commun qu'ils inscrivent dans la continuité de la rencontre du pape Jean XXIII et de l'archevêque Geoffrey Fisher, en décembre 1960.

La rencontre dont nous parlons plus haut, a été en effet suivie d'une rencontre en tête à tête.

Ils ont réfléchi à la situation « sérieuse et difficile » des chrétiens du Moyen Orient et ils ont appelé les chrétiens à « prier pour leurs frères et soeurs et à les soutenir pour qu'ils poursuivent leur témoignage de paix en Terre Sainte ».

« A la lumière de leurs récentes interventions publiques, ils ont aussi discuté de la nécessité de promouvoir un engagement courageux et généreux dans le domaine de la justice et de la paix, spécialement dans celui des besoins des pauvres », en soulignant l'urgence d'une impulsion internationale « pour combattre la faim et la maladie ».

« Au cours de leur conversation privée, ils ont abordé de nombreux sujets d'intérêt commun pour les Anglicans et les Catholiques romains. Ils ont affirmé la nécessité de proclamer le message de l'Evangile, de façon raisonnable et convaincante, dans le contexte contemporain de transformation culturelle et sociale, dans des vies faites de sainteté et de transparence à Dieu. Ils sont tombés d'accord pour améliorer les relations œcuméniques et le dialogue théologique actuel face aux nouveaux défis pour l'unité à l'intérieur de la communauté chrétienne et au-delà ».

Ils ont aussi réaffirmé « l'importance de poursuivre le dialogue théologique sur la notion d'Eglise comme communion, locale et universelle, et sur les implications de ce concept pour le discernement et l'enseignement éthique ».

Le pape et l'archevêque anglican se sont ensuite rendus au palais de Westminster et à la prière des vêpres à l'abbaye de Westminster, sur l'autre rive de la Tamise.

Anita S. Bourdin