Lancement de news.va : le premier tweet d’un pape !

| 2430 clics

ROME, Mercredi 29 juin 2011 (ZENIT.org) – « Chers amis, je viens de lancer http://www.news.va. Que soit loué Notre-Seigneur Jésus-Christ. Avec mes prières et ma bénédiction. Benoît XVI » : c’est par ces quelques mots publiés sur le réseau social Twitter que Benoît XVI a lancé, dans l’après-midi du 28 juin, le nouveau portail d’informations du Vatican.

Sous le titre « Un tweet historique », la photo du lancement a été publiée sur la page d’accueil du nouveau site du Vatican, où l’on découvre le pape appuyant sur une tablette iPad.

Cette idée de lancer le nouveau site sur Twitter a été proposée par l’archevêque Mgr Claudio Maria Celli, président du Conseil pontifical pour les communications sociales, et acceptée « de bonne grâce » par Benoît XVI, a-t-il affirmé dans une interview à L’Osservatore Romano.

Le pape « tient beaucoup à la communication », a-t-il ajouté, « et il tient surtout à ce que l’Eglise soit présente là où l’homme vit et se rencontre ». « Le monde d’Internet le fascine. Benoît XVI, comme homme d’étude mais surtout de dialogue a compris que désormais, une nouvelle manière d’apprendre et de penser est née, qui ouvre de grandes possibilités d’établir de nouvelles relations et de construire la communion ».

« D’où sa conviction – a poursuivi Mgr Celli – que l’on peut trouver dans le monde numérique un nouvel espace de confrontation entre tous les courants culturels de notre époque ». « C’est pourquoi il est toujours très attentif aux conquêtes dans ce domaine. Il veut rencontrer l’homme dans ses lieux de vie quotidienne et de relation. Y compris dans l’espace cybernétique ».

Le monde numérique est « un peuple formé d’hommes. D’hommes libres » et « l’Eglise doit être au milieu d’eux pour offrir les valeurs qu’elle porte, les valeurs proclamées par l’Evangile », a ajouté Mgr Celli. « Et pour se faire comprendre, elle doit utiliser le langage de ce peuple. Le pape l’a très bien compris ».

Ce nouveau portail d’informations du Vatican est une sorte de « plate-forme multimédia », a enfin rappelé Mgr Celli. Il permet donc « de lire des nouvelles, d’écouter des programmes ou des interviews, de parcourir des images des rendez-vous du pape ».

Lancé en italien et en anglais, le site devrait progressivement être publié en espagnol, français, portugais et allemand. Si le Chinois devrait attendre, le Vatican s’intéresse aussi à une version en arabe, a conclu Mgr Celli.

Marine Soreau