Partager

Le bon saint Nicolas, évêque de Myre, ami des enfants

Et les soixante-deux corsaires de Bari Le culte du “bon saint Nicolas” est né dans l’Eglise grecque et il s’était déjà répandu en Orient, lorsque soixante-deux corsaires de Bari razzièrent ses restes mortels abandonnés par les gens …