Le « bonheur » d'évangéliser, par Mgr Lacroix

De la rencontre du Christ à la transmission de cette expérience

| 1323 clics

Anita Bourdin

ROME, samedi 13 octobre 2012 (ZENIT.org) – Depuis le début du synode, personne ne l’avait dit : c’est une « béatitude » d’évangéliser, selon Mgr Lacroix qui conclut son intervention par le mot « bonheur ».

Mgr Gérald Cyprien Lacroix, archevêque de Québec, est en effet intervenu jeudi, 11 octobre - cinquième jour du synode -, dans l’après-midi, lors de la 6econgrégation générale du synode.

Voilà la fondement de l’évangélisation, ancienne et nouvelle : « Nous sommes engagés dans la nouvelle évangélisation car nous sommes des hommes et des femmes ayant fait d'abord une rencontre personnelle avec Jésus, Seigneur et Sauveur ».

L’évêque canadien affirme cette prémisse de l’évangélisation : « Le témoignage de cette rencontre est la première exigence afin que le cœur de nos frères et sœurs soit rejoint. Revisiter cette expérience nous fait toucher la grâce originelle de cette rencontre et la renouvelle sans cesse ».

Le fruit de cette « rencontre » est une confiance totale : « Évangélisés, nous sommes appelés à évangéliser avec le courage et l'audace des premiers chrétiens, avec une confiance absolue en Dieu ».

Enfin, évangéliser, c’est l’affaire de toute l’Eglise, et c’est un « bonheur » : « L'évangélisation est l'affaire de toute l'Église et de chacun de ses membres. Bonheur à nous quand nous évangélisons! »