Le card. Daoud relance la collecte annuelle pour la Terre Sainte

Appel à l’Eglise universelle

| 2040 clics

ROME, Mardi 6 mars 2007 (ZENIT.org) – Le cardinal Ignace Moussa Daoud, préfet de la congrégation romaine pour les Eglises catholiques orientales, relance la collecte annuelle pour la Terre Sainte.



« Comme tous les ans, par mandat pontifical, écrit-il, je m’adresse à tous les évêques de l’Eglise Universelle, afin de subvenir concrètement aux nécessités de cette antique mais toujours jeune portion de l’Eglise qui vit en Terre Sainte ».

Pour ce qui est de l’histoire de cette collecte, le cardinal Daoud rappelle : « La première trace de cette “Collecta pro Terra Sancta” remonte au Pape Martin V qui a établi en 1421, les normes pour recueillir les offrandes dans ce but. Elle a toujours eu un caractère pontifical; elle a été confirmée par différents papes qui ont suivi directement et ont assisté avec la plus grande attention, les communautés chrétiennes de la Terre du Seigneur ».

La Congrégation pour les Eglises Orientales est « héritière de cette vigilance », insiste le cardinal Daoud : « Elle demeure solidaire des chrétiens de Terre Sainte et de toute la région du Moyen Orient, où la crise politique et économique n’est pas résolue et où des souffrances inouïes sont enregistrées tous les jours. C’est pourquoi, elle rappelle à tous l’urgente nécessité de soutenir les frères et sœurs de cette Terre par tous les moyens possibles et particulièrement en demandant la paix au Très-Haut ».

Le Patriarche émérite d'Antioche des Syriens, cite à ce propos les paroles de Benoît XVI au cours de son voyage apostolique en Turquie : « Nous demandons la paix pour Jérusalem et le monde entier... De cette partie de la péninsule anatolienne, pont naturel entre les continents, nous invoquons la paix et la réconciliation en premier lieu pour ceux qui habitent la Terre que nous disons Sainte, et qui est considérée comme telle, tant par les chrétiens, que par les juifs et les musulmans: c’est la terre d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, destinée à devenir la bénédiction de tous les peuples (Gn 12, 1-3) ».

« C’est une grave responsabilité face à l’Eglise Mère de Jérusalem qui incombe à l’Eglise universelle, insiste le cardinal Daoud. C’est donc un devoir pour tous les catholiques du monde d’accompagner par la prière et la solidarité les communautés chrétiennes de cette Terre bénie qui entre mille difficultés quotidiennes offrent en silence un témoignage évangélique authentique ».

Enfin, le cardinal Daoud évoque le récent et « important » congrès international des Commissaires de Terre Sainte qui s’est tenu à Jérusalem.

« Il avait pour but, précise-t-il, de réfléchir sur la figure du commissaire et ses devoirs fondamentaux. Des questions concrètes inhérentes à la Custodie et à la Collecte y ont été affrontées. Un représentant de la Congrégation y a participé pour raviver les liens avec les animateurs zélés du soutien à la Terre Sainte ».

« C’est justement au nom du Patriarcat latin, de la Custodie, considérée comme la “perle des missions” des Frères Mineurs, des Eglises Orientales Catholiques, de tous les instituts et organismes actifs sur ce territoire que j’exprime ma profonde gratitude, plein de confiance pour ce que les Eglises particulières du monde entier continuent à faire pour l’avenir », affirme le cardinal Daoud avant d’ajouter : « Mais le remerciement le plus fort vient du Saint Père qui accompagne par sa prière et sa bénédiction toutes les Eglises et tous les bienfaiteurs de la Terre du Seigneur ».

« J’invoque le Seigneur de protéger ses disciples dans la Terre qu’Il a sanctifié par le mystère de l’Incarnation et de la Rédemption », conclut le cardinal Daoud.

Rappelons que la congrégation pour les Eglises Orientales reçoit les dons directement des nonciatures apostoliques et, selon le pourcentage qui lui est attribué, accorde des subventions ordinaires ou extraordinaires aux circonscriptions ecclésiastiques, aux ordres religieux et aux autres personnes juridiques ecclésiastiques dans les pays suivant: Egypte, Irak, Jordanie, Syrie et plus particulièrement Israël et Palestine.

Un soutien plus particulier est donné aux écoles catholiques de tous les niveaux, mais aussi aux Universités comme l’Université de Bethléem. Cette Collecte soutient aussi les dépenses du Secrétariat de Solidarité de Jérusalem.

Des subventions sont accordées tant à l’Office Central pour les Etudiants Etrangers en Italie (U.C.S.E.I.) pour les étudiants, qu’aux prêtres en provenance de ces pays, qui viennent étudier dans les Universités Pontificales.

La Congrégation a en charge la sensibilisation de tous les évêques du monde en faveur de la Terre Sainte, ce qui présente un poids financier certain, mais aussi la Collecte et la distribution des offrandes, la vérification générale du déroulement de la Collecte selon les finalités pontificales.