Le card. Hummes, nouveau préfet de la congrégation pour le Clergé

Une congrégation au service des prêtres du monde entier

| 642 clics

ROME, Mardi 31 octobre 2006 (ZENIT.org) – La congrégation romaine pour le clergé a un nouveau préfet. Le cardinal colombien Dario Castrillon Hoyos, âgé de 77 ans, a en effet présenté au pape la démission de sa charge comme prévu par le droit canon.



Le code de droit canon prévoit cette limite d’âge de 75 ans pour l’exercice des charges de la curie : « les Pères Cardinaux préposés aux dicastères et autres institutions permanentes de la Curie Romaine et de la Cité du Vatican, qui ont soixante-quinze ans accomplis, sont priés de présenter la renonciation à leur office au Pontife Romain qui, tout bien pesé, en décidera » (canon 354).

Le cardinal Hoyos a en particulier promu les célébrations pour les 50 ans de sacerdoce de Jean-Paul II, en 1996. A cette occasion, le cardinal Hoyos avait adressé au pape Wojtyla quelques mots en polonais. Il a également promu le congrès marquant, en décembre 2005, le 40e anniversaire de l’anniversaire du document conciliaire sur le ministère et la vie des prêtres, « Presbyterorum Ordinis ».

Le pape a désigné pour lui succéder un Brésilien, l'archevêque de Sao Paulo le cardinal Claudio Hummes. Le cardinal Hummes est un Franciscain de 72 ans. Il est né en 1934 dans une famille d'origine allemande, et il a été ordonné prêtre à 24 ans, en 1958.

Il a étudié la philosophie à Rome de 1959 à 1963, avant de revenir au Brésil pour enseigner. Jean-Paul II l’a nommé archevêque de Sao Paulo en 1998 et l’a créé cardinal en 2001.

Il a été actif dans le dialogue œcuménique et pour la promotion d’un laïcat formé. Il a soutenu la cause des ouvriers et des syndicats brésiliens, en participant à des grèves en tant qu’évêque responsable de la pastorale du monde ouvrier.

Il avait également accueilli le pape Jean-Paul II à Rio de Janeiro, en 1997, à l’occasion de la Rencontre mondiale des Familles.

Enfin, il a promu la formation des prêtres et l’évangélisation par les mass media.

A la tête de la congrégation pour le clergé, le cardinal Hummes sera responsable de la formation des prêtres catholiques.

Ils sont en constante augmentation depuis 1989, selon des statistiques de 2001 publiées sur le site de la congrégation (www.clerus.org).

Evêques, prêtres, diacres étaient près de 440 000 en 2001, en majorité des prêtres séculiers, et les séminaristes plus de 112 000.

Une statistique moins connue fait état des réintégrations de prêtres qui avaient abandonné le sacerdoce : ils ont été près de 10 000 entre 1970 et 1995.

Ces questions, ainsi que celle des abus sexuels, sont du ressort de cette congrégation, mais aussi la promotion de la Journée pour la sanctification des prêtres, instituée par Jean-Paul II et fixée à la fête du Sacré-Cœur.

La congrégation s’occupe également de la formation, en particulier de la formation permanente et son site Internet permet de suivre des vidéoconférences sur les sujets les plus variés de la théologie ou de l’enseignement social de l’Eglise, la dernière en date, ce mardi 31 octobre. Les textes sont ensuite publiés au fur et à mesure dans les différentes langues sur le site Internet.

La congrégation veille également à ce que tous les prêtres reçoivent une rétribution, l'assistance sanitaire et une retraite.

La congrégation a trois bureaux compétents pour le clergé, la catéchèse et l’administration, indique la page du site du Vatican consacrée à cette congrégation.

L'Office Clergé « recueille, suggère et promeut des initiatives pour la sainteté, la mise à jour intellectuelle et pastorale du Clergé (prêtres diocésains et diacres) et sa formation permanente ; il veille sur les Chapitres des Cathédrales, les Conseils Pastoraux, les Conseils Presbytéraux, les paroisses, les curés et tous les clercs en ce qui concerne leur ministère pastoral, etc. ; sur les offrandes de Messes, sur les fondations pieuses, les legs pieux, les oratoires, les églises, les sanctuaires, les archives ecclésiastiques et les bibliothèques; il promeut une distribution plus adéquate du clergé dans le monde ».

L'Office Catéchétique « promeut la formation religieuse des fidèles de tout âge et de toute condition ; il publie les normes opportunes pour que l’enseignement de la catéchèse soit convenablement imparti ; il veille à ce que la formation catéchétique soit correctement menée ; il concède l’approbation du Saint-Siège qui est prescrite pour les catéchismes et les directoires publiés par les conférences d’Evêques ; il assiste les bureaux catéchétiques, il suit les initiatives de caractère international concernant la formation religieuse, il en coordonne les activités et leur propose son aide si nécessaire ».

L'Office Administratif « est compétent en matière d’organisation et d’administration des biens ecclésiastiques appartenant aux personnes juridiques publiques ; il concède en outre les licences requises pour les échanges juridiques dont traitent les canons 1292 et 1295 ; il approuve les taxes et contributions ; il veille enfin à la convenable rémunération du clergé, à son assurance pour invalidité et vieillesse, à son assistance médicale, etc ».

L'ancien « Studium », fondé par Benoît XV en 1919 pour « permettre aux jeunes prêtres d’acquérir de la pratique dans le traitement ordinaire et régulier des affaires ecclésiastiques, ainsi que dans l'application particulière des lois canoniques en voie administrative », a été annexé à la congrégation.

Autorisé par Paul VI par lettre du 7 juin 1973, le Conseil International pour la catéchèse a été également annexé au dicastère.

L'institut « Sacrum Ministerium » a aussi été annexé à la congrégation à partir de l'année académique 1994-95, pour la formation des responsables de la formation permanente des prêtres.

Enfin, ce dicastère publie une revue semestrielle : « Sacrum Ministerium » en particulier au service de la formation permanente.