Le card. Napier défend la liberté de la presse

Une nouvelle législation en Afrique du Sud

| 1215 clics

ROME, Vendredi 27 août (ZENIT.org) - « Il est difficile d'imaginer comment une personne, un groupe ou une organisation qui, il y a quelques années, protestaient avec ferveur pour faire la lumière sur toute forme d'injustice, de corruption, de favoritisme et de népotisme, puisse en si peu de temps demander une loi destinée à interdire de publier des nouvelles sur ces mêmes abus ».

C'est ce qu'a affirmé le cardinal Wilfrid Fox Napier, archevêque de Durban, suite à la nouvelle législation qui limite la liberté de la presse en Afrique du Sud. Ses propos ont été relayés par L'Osservatore Romano, dans son édition du 27 août.

Comme d'autres lecteurs du quotidien « The Mercury », le cardinal a envoyé une lettre de soutien à la campagne lancée par le journal pour refuser cette nouvelle loi qui réduit la liberté de la presse.

« Il faut avoir la mémoire très courte ou quelque chose sur la conscience pour conduire une personne qui a souffert sous l'ancien régime à changer aussi rapidement d'avis », souligne le cardinal Napier.

L'archevêque de Durban a lancé un appel au président sud-africain Jacob Zuma : « S'il vous plaît, ne permettez pas que notre pays soit traîné dans une polémique politique juste après la magnifique image d'unité et de solidarité que l'Afrique du Sud a donnée au monde entier durant la coupe du monde de football ».