Le cardinal Rodé appelle à un retour à « l’authenticité religieuse »

| 1349 clics

ROME, Mercredi 19 mars 2008 (ZENIT.org) - « Revenir à une authenticité religieuse »: c'est la proposition du cardinal Franck Rodé, préfet de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, en commentant la situation de la vie religieuse en France, où il s'est rendu récemment.

« La France, qui fait partie de la réalité de l'Europe occidentale, est traversée depuis ces 40 dernières années par une vague de sécularisation assez forte », souligne le cardinal Rodé dans un entretien à Radio Vatican.

« On peut dire que certaines congrégations traditionnelles souffrent de cet esprit de sécularisation qui se manifeste également en leur sein ».

Benoît XVI, a rappelé le cardinal, « ne cesse de nous mettre en garde contre cette sécularisation interne ».

« Il faut se garder de cet esprit mondain, et donc mettre l'accent sur la vie commune, la prière, la pauvreté, l'obéissance, la chasteté vécue dans la joie du cœur et dans la liberté intérieure. Voila ce que nous devons retrouver, ce que nous devons vivre intensément », a-t-il déclaré.

« Pour sortir de cette situation de crise dans laquelle se trouve la vie religieuse », le cardinal Rodé ne voit qu'une seule solution, suivre la voie du « retour au charisme primordial et à l'authenticité religieuse ».

Cela dit, après son voyage en France et au-delà de tous ces aspects difficiles, le cardinal Rodé s'est dit « réconforté et heureux » de découvrir « une réalité de la vie religieuse en France meilleure que ce qu'il pensait ».

Il s'est dit « admiratif et heureux d'avoir trouvé de jeunes moines, de jeunes carmes, de jeunes dominicains et des sœurs bénédictines, pleins de joie et de transparence, dotés d'une grande liberté intérieure ».

« Visiblement, ils sont à leur place, là où Dieu veut qu'ils soient, et ils vivent leur vocation dans la joie et dans la paix du cœur ».

« C'est, je pense, le premier témoignage que ces religieux donnent et c'est un témoignage très convaincant, très crédible, a-t-il conclu. Comme disait jadis le philosophe Bergson, leur existence est un appel, ils n'ont pas besoin de parler ».