Le cardinal Ruini s’est rendu au Vatican vendredi matin

| 1049 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 1er avril 2005 (ZENIT.org) – Le cardinal Camillo Ruini, vicaire du pape pour Rome et président de la conférence épiscopale italienne est arrivé au palais apostolique du Vatican vendredi matin vers 8 h 30.



Un signe de la gravité de l’état de Jean-Paul II: c’est le cardinal vicaire, qui, selon le droit canon, est chargé d’annoncer le décès d’un pape.

A l’issue de sa visite auprès du pape, le cardinal Ruini a déclaré à une télévision italienne qu’il avait vu un pape « profondément serein et lucide ».

« J’ai prié avec lui un instant, a ajouté le cardinal Ruini, ce qui m’a profondément ému. Le pape est totalement abandonné à la volonté de Dieu ».

La constitution apostolique «Universi Dominici Gregis» promulguée par Jean-Paul II en 1996 a fixé les normes pour la vacance du siège apostolique.

Le décès d’un pape doit tout d’abord être constaté officiellement par le cardinal Camerlingue, un cardinal espagnol, Eduardo Martínez Somalo, qui doit être introduit dans les appartements pontificaux par le préfet de la maison apostolique Mgr James Michael Harvey.

La Constitution apostolique établit que le Camerlingue communique le décès d’un pape au vicaire – le cardinal Ruini – qui est chargé de porter la nouvelle au peuple de Rome et au cardinal archiprêtre de la basilique vaticane, le cardinal Francesco Marchisano (cf. UDG n. 17).

De son côté, le Doyen du collège des cardinaux, le cardinal Joseph Ratzinger, à peine informé par le cardinal Camerlingue ou par le préfet de la Maison pontificale, a l’obligation de donner la nouvelle à tous les cardinaux et de les convoquer à des assemblées « congrégations » du collège (UDG n. 19).

Ce texte normatif précise également que le doyen du collège cardinalice devra communiquer la nouvelle au Corps diplomatique accrédité près le Saint-Siège et aux Chefs d’Etat des nations respectives.