Le cardinal Saraiva Martins présidera les prochaines béatifications

Le pape renoue avec un ancien usage

| 494 clics

ROME, Mercredi 4 mai 2005 (ZENIT.org) – Ce n’est pas le pape Benoît XVI mais le préfet de la congrégation romaine pour les Causes des saints, le cardinal portugais José Saraiva Martins, qui présidera la prochaine messe de béatification place Saint-Pierre, samedi 14 mai à 17 heures.



Le pape Benoît XVI pourrait, par exemple, se réserver la célébration des canonisations pour mieux marquer la différence entre béatification et canonisation.

Il s’agira, le 14 mai, de la béatification de deux servantes de Dieu: Maria Anna Barbara Cope, religieuse des Sœurs du Tiers Ordre franciscain de Syracuse, aux Etats-Unis, dans l’Etat de New York : elle est connue sous le nom de Mère Marianne de Molokaï ; et Mère Ascension du Cœur de Jésus, co-fondatrice de Missionnaires dominicaines du rosaire, du diocèse espagnol de Pampelune, dont la béatification était prévue le 15 mai par Jean-Paul II.

Mais à cette date, le pape ordonnera prêtres 31 diacres de son diocèse, à Saint-Pierre.

C’est en 1971 que Paul VI, rompant avec l’usage précédent, avait tenu à présider lui même la béatification de Maximilien Kolbe, et ensuite les béatifications de l’année sainte 1975 et jusqu’à la fin de son pontificat. Jean-Paul II avait suivi cette habitude, en particulier lors de ses voyages, a confié le cardinal Saraiva Martins à Radio Vatican.

Benoît XVI semble revenir à l’usage précédent. Mais dans tous les cas c’est toujours l’autorité du souverain pontife qui est engagée dans l’approbation des décrets sur l’héroïcité des vertus, la reconnaissance des miracles, et les dates des béatifications et canonisations sont également fixées avec son approbation.

Aucune décision n’est pour le moment communiquée pour les dates des 7 béatifications qui devaient avoir lieu le 24 avril dernier (jour de l’inauguration du pontificat de Benoît XVI) ni pour celles prévues le 15 mai, dont celle de Charles de Foucauld. Les célébrations sont reportées.

Les sept serviteurs concernés étaient, pour le 24 avril: Wladyslaw Findysz (1907-1964), María de los Ángeles Ginard Martí (1894-1936), Léon Dehon (1843-1925), Bronislaw Markiewicz (1842-1912), Rita Amada de Jesus (1848-1913), Maria Crocifissa Curcio (1877-1957), et Eurosia Fabris (1866-1932).

Le dimanche 15 mai, ce sont aussi Charles de Foucauld, un groupe de martyrs de la Guerre civile espagnole, Mère Ascension, et Mère Teresa Maria Mastena qui auraient dû être béatifiés.