Le Chemin néocatéchuménal en mission à travers le monde

Plus de 800 familles envoyées dans 78 pays

| 2093 clics

ROME, Mardi 18 janvier 2011 (ZENIT.org) - L'approbation du Directoire pour les catéchèses du Chemin néocatéchuménal par les autorités compétentes du Saint-Siège est un acte historique qui confirme l'importance de la liturgie, de la catéchèse et des œuvres de la Fondation de biens spirituels qui compte près d'un million d'adhérents.

C'est en ces termes que s'est exprimé Kiko Arguello, fondateur du mouvement Néocatéchuménal aussitôt après sa rencontre, lundi à Rome, avec le pape Benoît XVI.

Le fondateur du Chemin a raconté son long parcours personnel et celui de la Fondation pour arriver à cette reconnaissance.

Il a notamment parlé des nombreuses difficultés, des préjugés de curés et évêques, d'accusations et d'étranges histoires racontées par des personnes qui ne l'ont jamais rencontré. Il a parlé de la disponibilité, de l'aide et de l'attention que l'Eglise et les papes ont eues pour le mouvement.

Le premier à avoir soutenu le Chemin fut Paul VI. Le pape Luciani, Jean-Paul Ier, souhaita sa présence dans les paroisses de Venise lorsqu'il était encore patriarche. Jean-Paul II le reconnut « comme un itinéraire de formation catholique, valable pour la société et les temps modernes ». Benoît XVI rencontra les néocatéchumènes lorsqu'il était encore professeur à Ratisbonne. Il s'employa à les introduire dans les paroisses d'Allemagne.

Les néocatéchumènes sont présents dans 1.320 diocèses de 110 pays sur les cinq continents, avec 20.000 communautés actives dans 6.000 paroisses. Rien qu'à Rome, le mouvement est présent dans 100 paroisses et 500 communautés. A Madrid, il est présent dans 85 paroisses et 300 communautés.

L'efficacité et la force de la catéchèse du Chemin se voient aussi dans l'ouverture de 78 séminaires diocésains missionnaires « Redemptoris Mater », dont 37 en Europe, 26 en Amérique, 7 en Asie, 6 en Afrique, et 2 en Australie.

Depuis 1990, l'année des premières ordinations, à nos jours, le nombre des prêtres ordonnés dans les divers séminaires « Redemptoris Mater » s'élève à plus de 1600, tandis que 2.000 jeunes sont en train de se préparer à l'ordination.

L'envoi, depuis 2005, de familles nombreuses dans les lieux où la foi connaît un fléchissement ou n'est jamais arrivée, confirme la profonde vocation missionnaire du mouvement.

Aujourd'hui, le nombre des familles du mouvement envoyées en mission dans le cadre de la nouvelle évangélisation s'élève à plus de 800 dans 78 pays, avec 3.097 enfants, dont 389 en Europe, 189 en Amérique, 113 en Asie, 56 en Australie, 46 en Afrique et 15 au Moyen-Orient.

Il s'agit de familles qui, à travers l'annonce de l'Evangile et un itinéraire d'initiation chrétienne de plusieurs années, ont été reconstruites, ont redécouvert le don de la communion, et se sont donc ouvertes à la vie, et qui par gratitude envers Dieu et l'Eglise, se proposent d'aller là où un évêque perçoit le besoin du témoignage d'une famille chrétienne.

Antonio Gaspari