Le cinéaste Zhang Yuan reçoit le prix Bresson des mains de Mgr Foley

Un prix du Vatican

| 1448 clics

ROME, Mardi 5 septembre 2006 (ZENIT.org) – Le cinéaste chinois Zhang Yuan est lauréat du prix Bresson qu’il a reçu des mains de Mgr Foley dans le cadre du festival de Venise: il espère de cette récompense l’ouverture d’une communication plus grande entre la culture « du Vatican » et celle de la Chine.



Pour la septième année consécutive, l’Eglise et le Saint-Siège, à travers la voix de deux conseils pontificaux et de l’organisme pour le spectacle et la revue le « Cinematografo » sont présents au festival du cinéma de Venise, la fameuse « Mostra » et remettent un prix international dédié à la mémoire du grand metteur en scène français Robert Bresson.

Zhang Yuan a déclaré pour sa part : « Je trouve que cette journée est articulièrement heureuse pour moi. Mgr Foley est venu de Rome spécialement pour me remettre ce prix du Vatican, un prix qui non seulement me donne un honneur personnel, mais a, je pense, une valeur universelle. Le Vatican est un Etat qui a une culture très influente sur toute l’humanité et la Chine compte plus d’un milliard de personnes. Et pourtant, les deux Etats n’ont pas de relations diplomatiques. J’espère pouvoir être la première pierre d’un pont qui fasse communiquer les deux cultures. C’est le sens le plus grand que je trouve à ce prix ».

Le cinéaste chinois Zhang Yuan s’était fait connaître à Venise justement, en 1999 : il avait reçu le « Lion d’argent » pour « Dix sept ans », une histoire de rédemption et de pardon.

Le président du conseil pontifical des Communications sociales, Mgr John P. Foley a confié à propos du réalisateur, au micro de Radio Vatican : « Je pense qu’il est un pont pour la communication et un pont culturel, et c’est pourquoi notre dicastère s’intéresse à lui. Ces deux aspects sont très importants, surtout le fait de reconnaître la qualité, la validité du réalisateur Zhang Yuan. Je suis très heureux d’être présent et de présentger ce prix et je pense que cette reconnaissance du travail d’un réalisateur chinois sera très importante pour l’industrie du cinéma en Chine ».