Le Coeur immaculé de Marie, « remède » pour notre siècle (I)

Entretien avec le P. Cuomo, du sanctuaire de Fatima

| 2537 clics

ROME, mercredi 7 décembre 2011 (ZENIT.org) – A l’occasion de la fête de l’Immaculée Conception, le 8 décembre, ZENIT a rencontré le père franciscain Cesare Cuomo, de la Famille du Cœur immaculé de Marie, collaborateur au sanctuaire de Fatima : il voit dans le Cœur immaculé de Marie un « remède » pour notre siècle.

Un lien très fort unit, on le sait, l’histoire de la Russie et les messages que la Vierge Marie a transmis à l’humanité lors de ses apparitions à Fatima, au Portugal, en 1917.

Le 13 juillet 1929, Marie avait demandé à la Russie de se convertir, en se consacrant à son Cœur immaculé, pour l’empêcher de répandre ses « branches empoisonnées » dans le monde entier. Mais la Russie ne s’est pas consacrée et, il est symbolique que, quelques mois plus tard, la Révolution d’octobre ait, de fait, éclaté.

Alors qu’en Russie on assiste à une renaissance de la foi chrétienne et que le rapprochement entre les orthodoxes et les catholiques progresse, relire le message de Fatima permet de comprendre le pouvoir de l’intercession de Marie.

Zenit - Père Cesare, pourquoi la Vierge a-t-elle parlé de la Russie au cours des apparitions de Fatima?

Père Cesare Cuomo - Parce que la Russie était le noyau d’où est partie cette idéologie matérialiste athée qui avait ôté Dieu de la vie des hommes, de la société et de tout, à travers un dur programme de conquête. La Vierge Marie a dit : « Depuis la Russie se répandront les venins dans le monde entier et les nations seront détruites ». Malheureusement tous ces maux se sont répandus au-delà de l’empire soviétique.

Quel est le résultat de tout cela?

Hélas nous en payons les conséquences encore aujourd’hui, car la société est encore imprégnée d’une certaine mentalité. Il est resté un grand trou avec à l’intérieur du matériel toxique, que la consécration par Pie XII, en 1952, a bouché. Si on l’ouvrait, les dégâts que cela provoquerait seraient aussi importants que par le passé.

Donc il n’y aurait aucune solution?

Au contraire, la Vierge nous a laissé le remède : son Cœur Immaculée : en se dévouant vraiment à lui, qui ne veut pas dire seulement réciter certaines prières, mais se mettre réellement au service de Marie, nous pouvons tamponner, nettoyer petit à petit, tout le venin répandu. Il m’arrive d’imaginer parfois qu’il y a eu forte vague de mal, mais en même temps que le Ciel n’est pas resté immobile, qu’il a jeté « une perche » encore plus grosse, le cœur de la Vierge, pour absorber tout cela.

L’acte de consécration que Jean Paul II a fait, en l’an 2000, en confiant le Troisième millénaire au Cœur immaculé de Marie, a confirmé ceci : que le cœur de la Vierge est le soutien de l’humanité et l’ancre de salut pour ce siècle.

Que veut dire « consécration au Cœur Immaculé »?

C’est un renvoi à la consécration baptismale, en plus d’une aide à la vivre plus profondément, sous la conduite de la Vierge, notre Mère, que le Seigneur nous a donnée comme soutien particulier pour nous rapprocher de Jésus. Le chrétien doit entrer dans « le rayon d’action » de cette mère, si bonne, si sainte, s’il tient vraiment à se conformer à Jésus. Cela serait même contre-nature de ne pas le faire... Les voyants disent qu’il faut vénérer à la fois le Cœur sacré de Jésus et le Cœur immaculé de Marie.

Si l’on devait vous demander les raisons de la dévotion mariale, que répondriez-vous?

Tout d’abord ce que le Cœur immaculé de Marie représente. Le cœur, comme symbole d’amour, mais c’est, chez Marie, un amour vraiment authentique, pas l’amour comme on l’entend dans le monde. En effet, aujourd’hui, dans la société, on parle d’amour en l’associant au plaisir, à la satisfaction de soi. Alors que le vrai amour, est précisément celui dont Marie est le modèle: un don de soi généreux, désintéressé, gratuit, qui part de l’amour que nous devons à Dieu. C’est en effet ainsi que Dieu nous aime, et la créature doit répondre le plus possible à cet amour entier qu’elle reçoit de son créateur.

De quelle façon la Vierge Marie participe-t-elle à cet « échange » d’amour entre le Créateur et sa créature?

La Vierge Marie réalise pleinement ce qu’il devrait y avoir en chaque homme : une telle réponse d’amour à Dieu dont l’amour envers son prochain est ensuite la conséquence. En substance, le Cœur immaculé de Marie donne une plus grande possibilité de recevoir la charité, le vrai amour, pour ensuite le donner aux autres. Nous arrivons ainsi au concept d’ « immaculé », c’est-à-dire « sans tache », ce qui signifie que le don est total, une source pure à laquelle puiser, utile pour bien vivre notre vie, notre relation à Dieu et à notre prochain. C’est en ce sens là que la Vierge Marie a demandé de prier le rosaire pour la paix dans le monde.

Quel lien y a-t-il entre dire 50 fois l’Ave Maria et la paix dans le monde?

La Vierge Marie, à travers le rosaire, change ton cœur : elle te fais mieux pénétrer les mystères de la vie de Jésus non seulement par la pensée, mais en t’aidant aussi, progressivement, à voir ces mystères avec le même cœur qu’elle. Le rosaire donne en outre la capacité de voir où est le bien et où est le mal, de t’apercevoir plus facilement où il y a mensonge, tromperie; c’est en un certain sens une protection! Par ailleurs, je vois que, souvent, après avoir récité le rosaire, monte en moi le désir eucharistique, d’entrer en communion avec Jésus. Grâce au rosaire et toutes les autres pratiques qui lui sont liées, la Vierge continue à introduire le Christ dans la vie des fidèles.

Propos recueillis par Salvatore Cernuzio
Traduction d’Isabelle Cousturié

(à suivre)