Le défi de la "Trêve olympique"

Appels de Benoît XVI et de Ban ki-moon

| 1491 clics

Anita Bourdin

ROME, vendredi 27 juillet 2012 (ZENIT.org) – La « Trêve olympique » fait la une de L’Osservatore Romano dont les choix éditoriaux en disent parfois plus sur l’orientation de la diplomatie vaticane que beaucoup de communiqués: après l'appel de Benoît XVI, dimanche dernier, le quotidien salue celui de Ban ki-moon. C'est un vrai défi à l'actualité sanglante.

Ban ki-moon porteur de la torche

« Le secrétaire général de l’ONU, porteur de la torche : Ban Ki-moon demande le respect de la trêve olympique », titre en effet le quotidien de la Cité du Vatican dans son édition en italien du 28 juillet 2012.

C’est en effet une première : le secrétaire général de l’ONU a porté la flamme olympique, le 26 juillet, en face de l'abbaye de Westminster à Londres, en présence du président du Comité international olympique (CIO) Jacques Rogge.

Il fait partie des 8000 personnes qui ont participé cette année au long relais de la flamme vers le stade olympique de Londres.

« C'est un honneur pour le secrétaire général, qui croit fermement aux vertus du sport pour le développement et la paix », a indiqué Eduardo del Buey, son porte-parole adjoint.

Aujourd’hui, il a rencontré les différents chefs d'Etats présents pour la cérémonie d'ouverture à Londres.
 et il participera à une série d’événements pour demander le respect de la trêve olympique pendant deux semaines : les Jeux se concluront le 12 août.

Appel de Benoît XVI à la "trêve"

Les Jeux olympiques de Londres qui se dérouleront du 27 juillet au 12 août 2012, peuvent être une « expérience de fraternité » : c’est le vœu exprimé par Benoît XVI lui-même après l’angélus de dimanche dernier, 22 juillet, à Castelgandolfo.

« Dans quelques jours, a rappelé le pape, la XXXe édition des Jeux Olympiques commencera à Londres. Les Olympiades sont le plus grand événement sportif mondial auxquels participent des athlètes de très nombreuses nations, et en tant que telles, elles revêtent aussi une haute valeur symbolique. C’est pourquoi l’Eglise catholique regarde vers elles avec une sympathie et une attention particulières », a déclaré le pape.

Il a invité les catholiques à prier pour que, « selon la volonté de Dieu, les Jeux de Londres soient une vraie expérience de fraternité entre les peuples de la Terre ».

Le pape a réitéré ses vœux de trêve olympique - de paix et de réconciliation - en disant en anglais: « J’adresse mes salutations aux organisateurs, aux athlètes et aux spectateurs, et je prie pour que, dans l’esprit de la Trêve olympique, la bonne volonté engendrée par cet événement sportif international porte des fruits, en promouvant la paix et la réconciliation dans le monde ».

« Sur tous ceux qui participent aux Jeux olympiques de Londres, j’invoque les abondantes bénédictions du Dieu tout-puissant, a conclu le pape.

Le site officiel du Mouvement olympique proclame son attachement à cette tradition de la Trêve Olympique, instituée par la Grèce antique au IXe siècle avant J.-C., et aujourd’hui promue par le Comité International Olympique (CIO) « dans le but de préserver les intérêts des athlètes et du sport en général et pour encourager la recherche de solutions pacifiques et diplomatiques aux conflits qui sévissent dans le monde ».

Une antique tradition

La tradition de l’"Ekecheiria" a été instituée par la signature d’un traité entre trois rois : pendant la trêve, les athlètes, les artistes et leur famille, ainsi que les simples pèlerins pouvaient voyager en toute sécurité pour participer ou assister aux Jeux Olympiques puis retourner dans leurs pays respectifs.

A l’approche des Jeux, la trêve sacrée était proclamée et annoncée par les citoyens d’Elis, qui voyageaient à travers le monde grec pour en diffuser le message. 

Ce sont 10.500 athlètes de 205 pays qui se défieront dans 26 disciplines pendant les Jeux de Londres, dans 36 installations sportives différentes, indique le site officiel.

Les Jeux para-olympiques suivront, du 29 août au 9 septembre, avec la participation de quelque 4. 200 athlètes qui s’illustreront dans 19 disciplines.

C’est la troisième fois que les Jeux sont organisés à Londres depuis ceux de 1908 et de 1948: on prévoit un milliard de téléspectateurs pour la cérémonie d’ouverture de ce 27 juillet.

La torche a été allumée en Grèce, le 10 mai sur le site antique de la ville d'Olympie, puis elle a parcouru le pays, avant d’arriver, le 19 mai par avion au Royaume-Uni où elle a traversé plus d'un millier de villes et villages en 70 jours, à pied, ou par différents moyens de transports : vélo, bateau, tram, train, ballon, side-car...