Le défunt cardinal allemand Höffner et sa sœur "Justes parmi les Nations"

| 524 clics

CITE DU VATICAN, Jeudi 6 novembre 2003 (ZENIT.org) – Le défunt cardinal allemand Joseph Höffner, ancien archevêque de Cologne, ainsi que sa sœur Helena Hesseler-Höffner ont été déclarés vendredi dernier par l’Etat d’Israël "Justes parmi les Nations" pour avoir sauvé des Juifs pendant la seconde guerre mondiale.



Le titre de Juste parmi les Nations a été attribué par le mémorial de la Shoah "Yad VaShem", à Jérusalem.

Joseph Höffner était encore prêtre lorsqu’avec sa sœur, ils ont accueilli et caché chez eux une fillette de 7 ans, Esther Sarah Meyerowitz, qui venait de Berlin. C’était en mars 1943, dans la petite ville de Kail où ils vivaient alors.

Après sa nomination comme curé à Trèves, en avril 1943, le prêtre confia la fillette à un agriculteur de la région, Wilhelm Hechler: elle était plus en sécurité qu’en ville. Personne n’eut connaissance de l’identité de la jeune Esther, désignée par le nom de Christina Koch, ce qui garantit sa sécurité.

Le futur cardinal et sa sœur cachèrent ensuite pendant six mois Edith Nowak, qui était juive et son mari, qui était évangélique.

Le cardinal Joseph Höffner (1906-1987) devint évêque de Münster, en Westphalie, en 1962, il participa au concile Vatican II (1962-1965). Coadjuteur de Cologne en janvier 1969, il devint archevêque le mois suivant. Paul VI l’a créé cardinal en 1969. Il fut président de la conférence épiscopale allemande de 1976 à 1987, année de sa mort.

On dit en Israël que le meilleur moyen de parler de l’horreur de la Shoah aux enfants sans les traumatiser est de commencer par leur parler des "justes" qui ont sauvé des vies mettant la leur en péril plutôt que de céder devant la furie nazie.