Le deuxième nom du chrétien, c'est "celui qui bénit"

Paroles du pape lors de la catéchèse

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 784 clics

Un « synonyme, un autre nom » des chrétiens pourrait être « des hommes et des femmes qui bénissent », souligne le pape François.

Le pape a commencé une nouvelle série de catéchèses sur l’Église, lors de l'audience de ce mercredi 18 juin 2014, place Saint-Pierre : « comme un fils qui parle de sa propre mère, de sa propre famille », a-t-il précisé.

Pour le pape, l’Église ne saurait se réduire « aux membres du clergé ou au Vatican » : « les prêtres font partie de l’Église mais l’Église, c’est nous tous, de la même famille, de la même mère ».

« L’Église est une réalité ample qui s’ouvre à toute l’humanité : en commençant par Abraham, Dieu forme un peuple pour qu’il apporte sa bénédiction à toutes les familles de la terre », a-t-il rappelé.

Ce projet de Dieu « ne change pas, il est toujours en œuvre » : « Il a eu son accomplissement dans le Christ et, aujourd’hui encore, Dieu continue de le réaliser dans l’Église », a poursuivi le pape.

Il a souhaité aux chrétiens « la grâce de demeurer fidèles à la suite du Seigneur Jésus et à l’écoute de sa Parole, prêts à partir tous les jours, comme Abraham, vers la terre de Dieu et de l’homme, devenant ainsi une bénédiction, un signe de l’amour de Dieu pour tous ses enfants ».

En effet, un « synonyme, un autre nom » des chrétiens pourrait être celui-ci, a proposé le pape : « des hommes et des femmes, des personnes qui bénissent. Le chrétien, par sa vie, doit toujours bénir, bénir Dieu et bénir tout le monde... C’est une belle vocation !»