Le deuxième « Prix Ratzinger » décerné pendant le synode

« Faire briller la splendeur de la vérité »

| 942 clics

Anita Bourdin

ROME, jeudi 19 juillet 2012 (ZENIT.org) – Le « Prix Ratzinger » en théologie – parfois appelé « Nobel de théologie » - sera décerné, pour la seconde fois, au matin du samedi 20 octobre 2012, pendant le synode pour la Nouvelle évangélisation, annonce L’Osservatore Romano.

Le Prix a été institué par la « Fondation vaticane Joseph Ratzinger-Benoît XVI », fondée en mars 2010 par Benoît XVI. Le Prix Ratzinger 2011 avait été décerné le 30 juin 2011 (cf. Zenit du 14 juin 2011).

C’est le pape lui-même qui le remettra aussi cette année à deux chercheurs, indique le président de la Fondation, Giuseppe Antonio Scotti, car, dit-il, le pape « désire dire « merci » de façon simple et concrète à ceux qui, dans l’obscurité de notre époque, n’épargnent pas leurs efforts pour faire briller la splendeur de la vérité, en communion profonde avec le Saint-Père ».

C’est pourquoi la remise du prix a été située au cœur de la 13e assemblée synodale sur la Nouvelle évangélisation et la transmission de la foi (7-28 octobre 2012).

Les trois premiers lauréats du Prix Ratzinger ont été, en 2011, un laïc italien, Manlio Simonetti, un prêtre espagnol, le P. Olegario González de Cardedal, un cistercien allemand, le P.Maximilian Heim, choisis parce que leur théologie reste « ancrée dans la réalité ».

Le Prix – 50.000 euro à chaque lauréat – avait été remis par le pape le 30 juin 2011, en la salle Clémentine du palais apostolique du Vatican, au cours d’une cérémonie qui comprenait une « lectio » du P. Heim et un discours « très important » de Benoît XVI.

Le pape y a notamment souligné « la grandeur du défi inhérent à la nature de la théologie », un défi dont « l’homme a besoin parce qu’il nous pousse à ouvrir notre raison en nous interrogeant sur la vérité concernant le visage de Dieu. Non pas une raison aliénée mais qui répond à une très haute vocation » (cf. Zenit du 1er juillet 2011).