Le "diaconat" en question à la Commission théologique internationale

Dernière session de l'année 2002

| 1348 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 27 septembre 2002 (ZENIT.org) - Le "diaconat" sera l'un des sujets abordés par la "Commission théologique internationale" qui tiendra sa dernière session plénière annuelle, au Vatican, du 30 septembre au 4 octobre, sous la présidence du cardinal Joseph Ratzinger, indique un communiqué publié aujourd'hui par la salle de presse du Saint-Siège (cf. www.vatican.va)




Le cardinal Ratzinger, préfet de la congrégation romaine pour la Doctrine de la foi est en effet de ce fait président de la Commission. Les débats seront dirigés par le P. Georges Cottier, OP, secrétaire général de la Commission et théologien de la Maison pontificale.

Les théologiens devront passer au vote sur le texte de la Commission touchant à des questions relatives au diaconat.

Cette étude avait été demandée à la Commission par la congrégation pour la Doctrine de la Foi, à laquelle le projet définitif sera remis une fois adopté.

Les experts devront également se prononcer sur un document intitulé "Accueillir le don que Dieu fait de lui-même. Révélation et Inculturation" ("Accepting God's self-gift, Revelation and Inculturation").

La Commission avait déjà publié un document sur "Foi et inculturation" en 1988.

Troisième volet annoncé: l'examen de différents chapitres de l'Instrument de travail (Instrumentum Laboris) intitulé "Communion et service, les personnes humaines créées à l'image de Dieu" ("Communion and Stewardship, Human Persons created in the Image of God").

Le document a été préparé par une sous-commission qui présentera le projet final à la Commission internationale, en vue d'un vote final.

C'est à la suite du premier synode des évêques que Paul VI, le 11 avril 1969, a institué à la congrégation pour la Doctrine de la Foi une Commission théologique internationale.

Sa tâche est de se pencher sur des thèmes théologiques de première importance pour la vie de l'Eglise.

Elle est composée de théologiens de différents pays, au nombre de 30 au maximum, et nommés par le pape pour un quinquennat sur proposition du préfet de la congrégation pour la Doctrine de la foi, après consultation des conférences épiscopales.

Les statuts définitifs de la Commission ont été promulgués par Jean-Paul II le 6 août 1982.

Parmi les membres de la Commission pour son 6e quinquennat (1997-2002), notons des théologiens de langue française: le P. Bou Mansour Tanios, OLM (Liban), Mgr Bruguès Jean-Louis, O.P. (France), le P. Cottier Georges Marie Martin, O.P. (Suisse), le P. Gaudette Pierre (Canada), le P. Gesché Adolphe (Belgique), Mgr Minnerath Roland (France).

Et parmi les publications de la Commission, notons les documents sur le sacerdoce catholique (1970), le caractère apostolique de l'Eglise et la succession apostolique (1973), Magistère et théologie (1975), Promotion humaine et salut chrétien (1976), la doctrine chrétienne du sacrement du mariage (1977), Théologie, christologie et anthropologie (1981), Réconciliation et pénitence (1982), Dignité et droits de la personne humaine (1983), des thèmes d'ecclésiologie (1985), la conscience qu'avait Jésus de lui-même et de sa mission (1985), l'interprétation des dogmes (1989), des questions d'eschatologie (1992), des questions sur la théologie de la Rédemption (1995), le christianisme et les religions (1997). Le dernier ouvrage en date du Jubilé de l'an 2000 s'intitule: "Mémoire et réconciliation: L'Eglise et les fautes du passé".

Les textes de la Commission sont publiés en français dans "Commission Théologique Internationale: Textes et Documents (1969-1985)", Paris, Du Cerf 1988, 460 p.