Le dialogue interreligieux, chemin pour la paix et la justice

Le card. Tauran rencontre une délégation hindoue

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 302 clics

« Le dialogue interreligieux est un moyen puissant à cultiver et à promouvoir » pour « le bien commun et la construction d’une société juste et d’une paix solide et durable dans le monde », affirme le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, en recevant une délégation hindoue ce mardi 2 juillet 2014.

Guidée par Morari Bapu, prédicateur réputé de l’hindouisme, la délégation était à Rome dans le cadre de la rencontre « Atteindre la paix dans le monde à travers les enseignements de Jésus-Christ et comprendre l’influence positive de l’Église catholique », organisée par la fondation caritative britannique, Lord Dolar Popat.

Le cardinal Tauran a souligné l’importance de la « spiritualité intérieure » des croyants qui porte « naturellement » au respect de l’autre, de dignité humaine égale. C'est pourquoi « le dialogue interreligieux est un moyen puissant à cultiver et à promouvoir », a-t-il estimé.

« Les croyants de différentes religions peuvent ensemble contribuer au bien commun et à la construction d’une société juste et d’une paix solide et durable dans le monde » en encourageant « la culture de la rencontre et de la solidarité » et en chassant « les situations scandaleuses d’inégalité, de pauvreté et d’injustice », a-t-il affirmé.

Il s'agit de « construire des ponts qui mettent les personnes en contact et qui créent des rapports basés sur le respect », dans la « compréhension réciproque de l’héritage spirituel de chacun », en appréciant « les aspects en commun et en respectant les différences ».

Avec une traduction de Constance Roques