« Le dialogue interreligieux et interculturel, une nécessité vitale », selon Benoît XVI

Le card. Poupard rappelle cette phrase prononcée par le pape à Cologne en août dernier

| 486 clics

ROME, Lundi 13 mars 2006 (ZENIT.org) – « Le dialogue - interreligieux et interculturel - est une nécessité vitale » : le cardinal Poupard rappelle cette phrase de Benoît XVI à Cologne en août dernier.



Le pape a nommé le cardinal Paul Poupard comme président du conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux, tout en le maintenant à la tête du conseil pontifical de la Culture (cf. Zenit 12 mars). Le cardinal, est né en août 1930, et est donc âgé de 75 ans.

Le cardinal Poupard a confié sa réaction au micro de Radio Vatican en ces termes: « Ma réaction a été pleine de surprise, lorsque le Saint-Père m’a demandé d’ajouter une autre charge, à un moment où j’ai dépassé l’âge canonique. J’ai fait acte d’obéissance et j’ai remercié le Saint-Père pour sa bienveillance et sa confiance. Evidemment, je n’ai pu que constater que l’on tenait compte du lien intrinsèque entre la dimension interculturelle et la dimension interreligieuse. Je me souviens que le 20 août dernier, répondant à l’hommage du président de l’Union musulmane turque dans le cadre des Journées mondiales de la Jeunesse, à Cologne, le Saint-Père Benoît XVI avait répondu que ‘le dialogue interreligieux et interculturel est une nécessité vitale’ ».

Rappelons que le conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux concerne le dialogue avec les religions non-chrétiennes, de l’Islam au Bouddhisme en passant par les religions traditionnelles d’Afrique ou le Shintoïsme.

En revanche, les relations religieuses avec le Judaïsme dépendent d’une commission pontificale dépendant du conseil pontifical pour la Promotion de l’Unité des chrétiens, présidé, comme la commission, par le cardinal Walter Kasper.