Le diocèse de Bordeaux fête le bienheureux P. Lataste

Des initiatives de l'Eglise et de la municipalité

| 1005 clics

Anne Kurian

ROME, mardi 2 octobre 2012 (ZENIT.org) – Le diocèse de Bordeaux a fêté le bienheureux P. Jean-Joseph Lataste (1832 - 1869), à Cadillac, sa ville de naissance, les 29 et 30 septembre 2012.

La béatification du P. Lataste, fondateur des dominicaines de Béthanie, a eu lieu le 3 juin dernier à Besançon, diocèse de la fondation (cf. Zenit du 3 juin 2012). En action de grâce, son diocèse de naissance a organisé divers évènements, sous la présidence du cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux. Plus de mille personnes ont participé à ces rassemblements.

Une veillée Eucharistique a eu lieu samedi dernier, 29 septembre, en présence de la châsse du Bienheureux, avec les dominicaines de Béthanie et les pères dominicains.

Des visites des lieux où le bienheureux a vécu, puis des conférences et la projection d’un film monté par les élèves du lycée de La Sauque ont été organisés le lendemain. A cette occasion, la municipalité a inauguré des « Allées Jean-Joseph Lataste ».

En fin d’après-midi, une messe d’action de grâce a été célébrée dans les Jardins du château des Ducs d’Epernon, suivie d’une procession dans les rues de la ville, avec les reliques du P. Lataste. Les célébrations étaient présidées par le cardinal Ricard entouré de Mgr André Lacrampe, archevêque de Besançon, de Mgr François Bacqué, nonce apostolique d’origine bordelaise, et de Mgr Laurent Dognin, évêque auxiliaire de Bordeaux.

« A la suite du P. Lataste, nous avons, nous aussi, à être témoins de cette force libératrice de la miséricorde de Dieu, de ce regard de Dieu sur chacun, qui peut parfois trancher sur le regard des hommes », a invité le cardinal Ricard dans son homélie.

« Sommes-nous sûrs de ne pas continuer à enfermer les autres dans leur passé, dans leur histoire ?», a-t-il interrogé, avant d’exhorter à ne pas oublier que « dans quelque prison que ce soit, le Christ est là et vient rejoindre tout homme » : « Oui, regardez bien, dit le P. Lataste, Il est là, Jésus-Christ, dans ce cachot ; là au dernier degré de l’humanité ; il les a tous descendus et visités ; et si bas qu'on soit tombé nul ne peut se plaindre de n’avoir pas trouvé Jésus auprès de lui dans tous ces abaissements ».  

Selon le P. Jean Rouet, vicaire général et responsable de la communication du diocèse de Bordeaux, contacté par Zenit, la paroisse de Cadillac et toutes les autres paroisses de ce secteur pastoral « se sont fortement mobilisées » pour la béatification : « le curé, les dominicains de Bordeaux  et les membres de la famille du P. Lataste se sont associés avec la municipalité de cette ville pour faire de cette béatification un évènement local et diocésain », précise-t-il.

Déjà au cours de l'année 2011-2012, des conférences, des expositions, des interventions dans les médias ont « essayé de sensibiliser et de faire connaître la figure du bienheureux », peu connue jusqu’alors.

En découvrant le P. Lataste, « qui a reçu sa vocation dans la prison des femmes du château de Cadillac, il y a un appel très fort à vivre la miséricorde et la compassion du Christ auprès des mis à l’écart de notre société, quoiqu’ils aient fait », souligne le P. Rouet.

A cet égard, la « présence des sœurs de Béthanie », qui ont vécu pendant plus d'un siècle à Saint Morillon, près de Bordeaux, exprime bien le « charisme de leur fondateur », poursuit-il : les religieuses ont notamment « participé longtemps à l’aumônerie de la prison et à la rencontre des prostituées dans les rues de Bordeaux ».