Le jeûne lié à la prière et à l´aumône prend toute sa valeur

Le P. Cottier explique le sens de la journée du 14 décembre

| 267 clics

CITE DU VATICAN, Jeudi 13 décembre 2001 (ZENIT.org) - Le jeûne lié à la prière et à l´aumône prend toute sa valeur, explique le théologien de la Maison pontificale, le P. Georges Marie Martin Cottier, dominicain, à propos de la "Journée de jeûne, de prière et de charité pour la paix", demandée par Jean-Paul II, le vendredi 14 décembre.



«Le jeûne proposé par le Saint-Père, explique le P. Cottier, n´a pas de valeur seulement par l´acte en lui-même, mais seulement s´il est lié à la prière et à l´aumône. Il y a au moins deux choses qui me frappent surtout dans cette initiative. La première concerne la paix qui est une chose très fragile et doit être considérée comme un don de Dieu, c´est pourquoi nous devons prier, supplier, et témoigner de notre supplication par le jeûne. Et ensuite, attirer l´attention des gens, des chrétiens sur les grandes misères dues à la guerre. C´est pourquoi l´aumône, lors de ce jeûne, a un rôle important».

Mais la pratique du jeûne n´est plus très fréquente chez les catholiques, en revanche, le 14 décembre est le dernier vendredi du Ramadan. A ce propos, le P. Cottier précise: «Il n´y a pas que l´Islam qui pratique le jeûne. Presque toutes les religions le font. Dans la tradition biblique et chrétienne, le jeûne a toujours existé. Je vois le besoin de reprendre ces habitudes, spécialement dans notre société de l´abondance. Nous devons être conscients que nous disposons de tant de biens et que la privation a un aspect purificateur. En outre, c´est aussi l´occasion de penser au voisin. L´appel à ces actes de charité fraternelle est très fort. C´est pourquoi en même temps que le jeûne et que la prière, il y a aussi cette invitation à envoyer l´argent épargné en faveur des pauvres».

Rappelons que le conseil pontifical Cor Unum, est chargé de recueillir les dons (cf. ZF011212). "Le Pape, rappelle Cor Unum, demande à tous les croyants de poser un geste concret de charité pour offrir l´espoir et le pain quotidien à tous ceux qui vivent dans l´angoisse et le besoin… Le jour de Noël, les dons reçus seront destinés par le Saint Père aux victimes du terrorisme et de la guerre qui risquent d´être oubliées, lorsque l´urgence n´est plus à la une".

Le Saint-Siège a ouvert un compte bancaire spécial, géré par le Conseil Pontifical "COR UNUM" auprès de la
- BANCA DI ROMA
C/C N. 101010 "JEUNE DU 14 DÉCEMBRE"
code ABI 3002
code CAB 5008
code SWIFT pour les dons provenant de l´étranger ajouter: BROMIT
au nom du Conseil Pontifical COR UNUM

- Un compte postal a été ouvert aussi auprès des "Poste Italiane" (Postes italiennes):
C/C N. 603035, au nom du Conseil Pontifical COR UNUM - Cité du Vatican