Le Liban, « signe d'espérance » pour le monde

La communion des chrétiens, l'amitié des musulmans et de beaucoup

Rome, (Zenit.org) Pape François | 1308 clics

Le Liban est un « signe d’espérance », déclare le pape François qui évoque le voyage de Benoît XVI en septembre dernier.

Le pape a en effet remercié, les jeunes qui ont participé à la rédaction des méditations du Chemin de Croix de ce Vendredi Saint, 29 mars, au Colisée en disant : « Nous les remercions de tout coeur pour ce service et surtout pour le témoignage qu’ils nous donnent. Nous l’avons vu quand le Pape Benoît est allé au Liban : nous avons vu la beauté et la force de la communion des chrétiens de cette Terre et de l’amitié de tant de nos frères musulmans et de beaucoup d’autres. Ce fut un signe pour le Moyen Orient et pour le monde entier : un signe d’espérance. »

Allocution du pape au terme du Chemin de Croix

Chers frères et soeurs,

Je vous remercie d’avoir participé nombreux à ce moment d’intense prière. Et je remercie aussi tous ceux qui se sont unis à nous par les moyens de communication, spécialement les personnes malades et les personnes âgées.

Je ne veux pas ajouter beaucoup de paroles. En cette nuit une seule parole doit demeurer, c’est la Croix elle-même. La Croix de Jésus est la Parole par laquelle Dieu a répondu au mal du monde. Parfois il nous semble que Dieu ne répond pas au mal, qu’il demeure silencieux. En réalité Dieu a parlé, a répondu, et sa réponse est la Croix du Christ : une Parole qui est amour, miséricorde, pardon. Elle est aussi jugement : Dieu nous juge en nous aimant. Si j’accueille son amour je suis sauvé, si je le refuse je suis condamné, non par lui, mais par moi-même, parce que Dieu ne condamne pas, lui aime et sauve seulement.

Chers frères et soeurs, la parole de la Croix est aussi la réponse des chrétiens au mal qui continue à agir en nous et autour de nous. Les chrétiens doivent répondre au mal par le bien, en prenant sur eux la croix, comme Jésus. Ce soir nous avons entendu le témoignage de nos frères du Liban : ce sont eux qui ont composé ces belles méditations et prières. Nous les remercions de tout coeur pour ce service et surtout pour le témoignage qu’ils nous donnent. Nous l’avons vu quand le Pape Benoît est allé au Liban : nous avons vu la beauté et la force de la communion des chrétiens de cette Terre et de l’amitié de tant de nos frères musulmans et de beaucoup d’autres.

Ce fut un signe pour le Moyen Orient et pour le monde entier : un signe d’espérance.

Alors continuons ce Chemin de Croix dans la vie de tous les jours ! Marchons ensemble sur

le chemin de la Croix, marchons en portant dans le coeur cette parole d’amour et de pardon.

Marchons en attendant la Résurrection de Jésus qui nous aime tant qui est tout amour!