Le livre de l’Apocalypse à l’honneur aux Musées du Vatican

« La dernière révélation » pourra être visitée jusqu’en décembre

| 2627 clics

ROME, Vendredi 19 octobre 2007 (ZENIT.org) – Les Musées du Vatican accueillent du 19 octobre au 7 décembre une exposition regroupant plus de cent œuvres d’art sur les révélations contenues dans le livre de l’Apocalypse.

« Apocalypse, la dernière révélation » est le titre de cette exposition qui a été inaugurée jeudi après-midi dans le Salon Sixte V. Les œuvres, issues des grands musées mondiaux, sont une invitation « à relire le dernier livre du Nouveau Testament » : livres, peintures, icônes, sculptures, orfèvrerie, gravures, dessins, allant du IVème au XXème siècle.

L’exposition s’ouvre sur une œuvre d’Alonso Cano et s’achève sur « l’arbre de la vie » d’Henri Matisse, qui symbolise l’Apocalypse dans l’art du XXème siècle.

Le livre de l’Apocalypse (Révélations en grec, ndlr.) a probablement été écrit entre l’an 70 et l’an 95 ap J.-C. Il décrit les visions mystiques de l’évangéliste Jean durant son exil sur l’île grecque de Patmos.

Le livre parle de persécutions, un thème brûlant d’actualité, quand on sait combien l’Eglise est persécutée, comme l’a rappelé le directeur des Musées du Vatican, Francesco Buranelli, dans ses paroles de présentation, lors de la conférence de presse.

L’Apocalypse n’est pas un livre de catastrophes, mais un livre d’espérance, a souligné pour sa part don Alessio Geretti, commissaire de l’exposition, organisée par le Comité Saint-Florian d’Illegio (Udine ; Italie).



L’exposition comprend plusieurs icônes et une section réservée à Marie, « La femme vêtue de soleil ». On y trouve également des œuvres d’Albrecht Dürer et, dans la partie réservée au XXème siècle, une très belle aquarelle de Salvador Dalí.

Plusieurs peintures illustrent divers moments des révélations de l’archange Michel et de Saint Jean.

Ces trésors proviennent, entre autres, du Louvre, du musée Tretjakov de Moscou et des musées nationaux de Berlin, Budapest et Varsovie.