Le maire et l’évêque de Lamezia Terme accueillent Benoît XVI

Ils plaident pour la liberté et l’avenir des jeunes

| 1421 clics

ROME, Dimanche 9 octobre 2011  (ZENIT.org) – Le maire et l’évêque de Lamezia Terme ont accueill le pape Benoît XVI vers 10 h ce dimanche matin, à Lamezia Terme, troisième ville de la Calabre, région qui forme un „bottillon“ dans la „botte“ italienne. Le pape y a présidé la messe devant des dizaines de milliers de participants de toute la région, éprouvée socialement et par la mafia locale, la N’dranghetta. Ils ont notamment plaidé pour la liberté et l’avenir des jeunes.

En remerciant Benoît XVI de sa visite, le maire de Lamezia Terme, M. Gianni Speranza, a évoqué les difficultés de la région : « De grandes espérances et de terribles déceptions ont alterné. Nous avons attendu en vain du travail et des insdustries. Et on a vu au contraire que le gâchi de l’argent public, comme tant – trop – de fois dans ce Mezzogiorno ».

Il a pourtant salué le fait que dans cette « zone industrielle du sud la plus étendue », des entrepreneurs ont réalisé « des initiatives sérieuses et solides », ce qui donne l’espérance d’un « avenir ».

Surtout, le maire de Lamezia Terme salue les « ressources humaines » de la région, la générosité de cette terre « accueillante », des initiatives de « solidarité », de l’engagement des « bénévoles », qui se heurtent aux agissements tentatuclaires de la criminalité organisée.

Et il proteste : « Nous ne pouvons accepter que la domination des pouvoir criminels se développement dans notre région, que la bonne entreprise soit écrasée par celle qui est mauvaise et polluée, que le capital illégal se substitue à celui qui est légal, que nos jeunes n’aient pas de travail ni de perspectives, et qu’ils soient contraints de partir (…), que tant de prêtres soient même menacés ».

Interrompu par les applaudissements, le maire a affirmé sa détermination : « Nous ne voulons pas être une terre amère. Mais une terre de liberté, pour les femmes qui rencontrent ici plus d’obstacles et de difficultés, pour les hommes d’aujourd’hui, pour nos enfants ».

M. Speranza a cité les paroles de Jean-Paul II lors de sa visite en Calabre, il y a 27 ans (5-7 octobre 1984), et son courage a été salué à nouveau par des applaudissements: « Le bienheureux Jean-Paul II s’est a dressé à nous, les Calabrais, en nous exhortant : « Prenez courage et ayez confiance. Il y aura des lendemains meilleurs ! ». Vos paroles aussi, Sainteté, laisseront une trace indélébile dans le cœur de chacund e nous et surtout dans le cœur de nos jeunes : ils ont besoin d’être encouragés à construire leur avenir libérés des mafias, des chantages, et des peurs. Les jeunes sont notre espérance : on en a assez de la mafia ! »

Pour sa part, l’évêque de Lamezia Terme, Mgr Luigi Antonio Cantafora, a rappelé le thème de la visite pasrorale de Benoît XVI : « Au Nom de Jésus Christ, le Nazaréen, marche ! » « C’est, dit-il, la parole qui nous a accompagnés pendant la préparation de votre visite pastorale. Et voici que le Successeur de Pierre lui-même est ici au milieu de nous pour nous confirmer dans la foi, pour nous encourager dans l’espérance, pour nous exhorter à la charité, que nous sommes tous appelés à manifester entre nous et aussi sous les multiples formes de la vie sociale ».

Comem c’est la coutume, le pape Benoît XVI a offert un calice et une patène au diocèse, au début de la messe. L’évêque lui a offert un grand œuf d’argent précieusement travaillé.

Au terme de la messe, Benoît XVI a béni la prmeière pierre d’une église qui sera dédiée à saint Benoît. Il a aussi béni un rameau de chêne en or pour honorer la Vierge Marie.

Anita S. Bourdin