Le message de paix du chanteur algérien Khaled au Vatican

Il participe au concert de Noël en la salle Paul VI

| 2219 clics

CITE DU VATICAN, dimanche 14 décembre 2003 (ZENIT.org) - Khaled, chanteur algérien de religion musulmane a participé ce samedi au concert de Noël organisé au Vatican.



La veille du concert, les artistes avaient été reçus en audience par le pape Jean-Paul II. A l'issue de la rencontre, le chanteur algérien a déclaré : "Je suis heureux et c'est un honneur pour moi d'avoir pu apporter, dans ma petitesse, un message de paix".

Ambassadeur du Fonds des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), ce spécialiste du "rai", musique populaire algérienne, estime que le terrorisme n'a rien à voir avec le message des religions. "C'est de la pure violence, de l'intégrisme, c'est du fanatisme", a-t-il affirmé.

La plus grosse erreur, déplore Khaled, c'est "de confondre la culture musulmane avec le terrorisme : il ne faut pas faire de généralisations".

Au cours du concert, Khaled a chanté deux chansons de son répertoire : "Didi" et "Aicha". "La première dit qu'on ne peut pas acheter l'amour, explique-t-il, la deuxième invite à approfondir les belles choses de la vie".

Le chanteur a conclu par un appel aux terroristes : "Qu'ils nous laissent faire de la musique, élever nos enfants et vivre dans la bonté".