« Le ministère pétrinien est au service de l’unité de l’Eglise », rappelle le pape

| 365 clics

CITE DU VATICAN, Dimanche 20 février 2005 (ZENIT.org) – « Le ministère pétrinien est essentiellement au service de l’unité de l’Eglise », rappelle le pape, alors que dans deux jours, l’Eglise célèbre la fête de la Chaire de Saint Pierre. Il semble que le pape ait livré en un raccourci le fruit essentiel de sa retraite de carême.



Le pape s’est adressé aux fidèles présents place Saint-Pierre depuis la fenêtre de son bureau, aujourd’hui, à midi, à l’occasion de la prière de l’angélus. Mgr Leonardo Sandri, substitut, a prononcé les paroles de la prière mariale.

« Les Exercices spirituels auxquels j’ai pris part avec de nombreux collaborateurs de la curie romaine, rappelait le pape avant l’angélus, se sont conclus hier avec une célébration eucharistique solennelle, suivie de l’adoration ».

Il réaffirmait comme en résumé de cette semaine de méditation sur l’Alliance nouvelle et éternelle: « L’eucharistie est la source dont la communion entre les membres du Corps mystique du Christ tire une vigueur toujours nouvelle ».

« C’est dans cette perspective, ajoutait le pape, que la tâche particulière confiée à Pierre et à ses successeurs acquiert sa pleine évidence : le ministère pétrinien est essentiellement au service de l’unité de l’Eglise : « Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise » (Mt 16,18). A cette promesse du Seigneur font écho ces autres paroles réconfortantes : « J’ai prié pour toi, [Simon], pour que ta foi ne vacille pas ; et toi, lorsque tu seras revenu, confirme tes frères » (Lc 22,32) ».

Le pape citait cet autre passage : « « Pais mes agneaux… Paix mes brebis » (Jn 21,15.16.17). Je ressens particulièrement vivement dans mon âme cette invitation de Jésus lorsque je contemple le mystère eucharistique. A Lui, le Bon Pasteur, je confie tout le Peuple de Dieu, sur ce chemin de carême vers Pâques. Invoquons le soutien de Marie, Mère de l’Eglise, avec l’habituelle prière de l’angélus ».

Après l’angélus, le pape a salué dans leur langue un groupe de pèlerins de Murska Sabota et de Stranice, en Slovénie.

Puis il a de nouveau salué les pèlerins présents, en italien, dont les fidèles de deux paroisses romaines et de diocèses de Sicile, avant de dire : « A tous, je souhaite un Bon Dimanche ! »