Le monde a besoin de journalistes catholiques, affirme Benoît XVI

Un journaliste mexicain, collaborateur de Zenit a rencontré le pape

| 1302 clics

ROME, Mardi 13 septembre 2005 (ZENIT.org) – « L’Eglise a besoin du travail des journalistes catholiques et de la presse catholique ». C’est ce que le pape Benoît XVI a déclaré au journaliste mexicain Jaime Septién, directeur de El Observador et correspondant de Zenit au Mexique.



Jaime Septién a rencontré le pape hier, lundi, dans le cadre de la visite « ad limina » des évêques du Mexique. Il accompagnait l’archevêque émérite de San Luis Potosí Mgr Arturo Antonio Szymanski Ramírez.

Le journaliste a précisé qu’ils ont été reçus par un pape « affable, affectueux, humain, plein de sollicitude pour la presse catholique et tous ceux qui se sont engagés à être fidèles à l’Eglise, voyant dans cette fidélité une dimension essentielle de leur vocation ».

« Lorsque je lui ai parlé du travail que nous faisons à « El Observador » et à « Zenit », le Saint-Père m’a répondu de manière très directe que l’Eglise a grand besoin de notre travail et que lui, personnellement, nous remerciait pour le service que nous rendons à travers la communication pour la diffusion de l’Evangile », a déclaré Jaime Septién.

« La visite fut brève mais extraordinairement dense, a poursuivi le journaliste mexicain. J’ai pu confier à Benoît XVI tous ceux qui sont engagés dans cette grande entreprise qu’est le journalisme catholique; je sors avec un esprit renouvelé, rempli d’affection pour le Saint-Père en qui j’ai vu un pasteur d’âmes, au regard transparent, au sourire merveilleux, possédant une force qui m’amènent à espérer qu’une fois de plus tous mes collègues journalistes qui voient ce pontificat comme un pontificat de transition, se trompent ».

Les évêques mexicains qui ont rencontré le pape hier, ont confirmé que celui-ci fait preuve d’une grande délicatesse dans ses relations avec les personnes, qu’il possède une capacité extraordinaire pour entrer en communication avec les personnes et une capacité d’écoute qui donne le sentiment qu’il est très proche des diocèses du Mexique.

Mgr Luis Morales Reyes, archevêque de San Luis Potosí a précisé qu’il a demandé au pape « une encyclique sur la prière », et que « le pape lui a répondu qu’il avait déjà reçu plusieurs requêtes dans ce sens ».

Jaime Septién a précisé qu’à la fin de la rencontre le pape l’a invité à poursuivre son travail dans ce domaine. « Il a répété qu’il me remerciait pour mon travail et pour celui des personnes engagées dans les moyens de communication », a-t-il déclaré.