Le mystère de la joie chrétienne, joie des noces

Homélie pour la messe du matin

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1031 clics

La joie chrétienne est une caractéristique fondamentale des baptisés et cette joie, paradoxale, au sein des difficultés, vient du grand mystère des épousailles du Christ et de l’Eglise : le pape François a centré l’homélie de ce vendredi matin, lors de la messe de 7 h, en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, sa résidence au Vatican, sur les noces mystiques et la joie chrétienne.

Selon sa méthode, le pape est parti de ces questions existentielles : « Comment expliquer la joie chrétienne face à la douleur ? Comment expliquer la vie chrétienne en tant qu’attitude joyeuse du cœur ? »

« Le chrétien, a déclaré le pape, est fondamentalement joyeux. Même s'il y a des moments de croix, de douleur, il y a toujours cette paix profonde de la joie, parce que la vie chrétienne se vit comme une fête, comme les noces de Jésus avec l'Eglise. Le Seigneur nous demande seulement de Le reconnaître comme unique époux. Lui, le Christ est toujours fidèle et nous demande aussi cette fidélité. »

Et voilà la source de cette joie : « Jésus, a expliqué le pape François, nous fait entrevoir la relation entre Lui et l’Eglise comme des noces ».

Il a fait observer le rapport de cette réalité ultime avec le sacrement du mariage : « Je pense que c’est la raison essentielle pour laquelle l’Eglise défend tellement le Sacrement du mariage, et le nomme ' grand sacrement ', parce qu’il est vraiment la représentation de l’union du Christ et de l’Eglise ».

Le pape a confié cette pensée qui lui vient lorsqu’il célèbre la messe : « A la fin de l'Evangile, quand on apporte le vin, ou quand on parle du vin, cela me fait penser aux noces de Cana : et c'est pour cette raison que Jésus a fait ce miracle ; c’est ce qui explique l'attitude de Marie : quand elle s'est aperçue qu'il n'y avait plus de vin - parce que s'il n'y a pas de vin il n'y a pas de fête... Imaginons-nous finir ces noces en buvant le thé ou du jus de fruits ? Ca ne va pas...- C'est la fête et Marie demande le miracle. »

« La vie chrétienne, a insisté le pape, est caractérisée par la joie, la joie du cœur. »