Le mystère de la Sainte Trinité explique la vocation de l’humanité à former une seule famille

« Dieu n’est pas solitude mais parfaite communion », explique le pape

| 1730 clics

CITE DU VATICAN, dimanche 15 juin 2003 (ZENIT.org) - En ce dimanche où l’Eglise fête la « Sainte Trinité », le pape a rappelé que de ce grand mystère « dérive la vocation de l’humanité tout entière à former une unique grande famille ». Le mystère de la Sainte Trinité nous rappelle en effet que Dieu n’est pas « solitude mais parfaite communion ».



Dans son allocution avant la prière de l’Angélus, aujourd’hui à midi, le pape a rappelé aux croyants que « l’Unité et la Trinité de Dieu constitue le premier mystère de la foi catholique ».

« Nous y parvenons, au terme de tout le chemin de la révélation qui s’est accompli en Jésus : par son Incarnation, Passion, Mort et Résurrection », a poursuivi le pape.

« Du sommet de la ‘sainte montagne’ qui est le Christ, nous contemplons l’horizon premier et dernier de l’univers et de l’histoire : l’Amour de Dieu, Père et Fils et Esprit Saint », a-t-il expliqué.

« Dieu n’est pas solitude mais parfaite communion. Du fait que Dieu soit communion dérive la vocation de l’humanité tout entière à former une unique grande famille, dans laquelle les différentes races et cultures se rencontrent et s’enrichissent réciproquement », a-t-il déclaré.

A la lumière de cette vérité fondamentale de la foi, a conclu le pape, on comprend la gravité de toutes les offenses contre l’être humain. Jean-Paul II a mentionné le drame des personnes obligées de fuir leur pays et « la spirale sans fin de violence et de représailles » en Terre Sainte.