Le Mystère eucharistique vérifie l'authenticité de la foi, affirme Jean-Paul II

Le pape rencontre les universités de Rome

| 1036 clics

CITE DU VATICAN, Mercredi 15 décembre 2004 (ZENIT.org) – Face au Mystère eucharistique nous sommes poussés à vérifier l'authenticité de notre foi, déclare Jean-Paul II qui souligne que la « vérité sur l’homme » ne s’atteint pas par les moyens qu’offre la science, mais grâce au « regard du Christ plein d’amour ».



Plusieurs milliers d'étudiants et d’enseignants des universités romaines ont assisté mardi après-midi en la basilique Saint-Pierre, à la Messe annuelle pour le monde universitaire, présidée par le pape : un rendez-vous de Noël qui a plus de vingt ans.

La messe concluait également la rencontre européenne des universitaires qui préparait la Journée mondiale de la jeunesse d’août 2005 à Cologne : des représentants d'universités européennes y participaient donc.

Le pape a confié les jeunes à l’intercession de la Vierge Marie, et il a remis aux étudiants polonais l’icône de Marie « Siège de la Sagesse », « Sedes Sapientiae » qui sera pèlerine dans toutes les universités du pays.

« Merci, leur a dit Jean-Paul II, parce qu’en tant que sentinelles du matin, vous voulez veiller aujourd’hui, cette semaine et toute votre vie, pour être prêts à accueillir le Seigneur qui vient ».

Mais surtout, le pape a consacré son homélie au mystère de l’Eucharistie auquel les jeunes réfléchissent en cette année de l’Eucharistie et en préparation à la JMJ de Cologne. Ce mystère, a expliqué le pape, pousse les croyants à « vérifier la foi, l’espérance, et la charité » des croyants, parce que le Christ dit : « je suis le pain vivant descendu du Ciel », et que le pain eucharistique est le « don de son amour pour l’homme et la certitude de la vie éternelle ».

Ce ne sont pas les moyens de la science, ajoutait le pape, qui conduisent « à la vérité, à laquelle les jeunes aspirent tellement », mais « le regard plein d’amour du Christ ».

« Ne cessez donc pas, disait le pape, de le chercher et vous découvrirez dans ses yeux un reflet de la bonté et de la beauté qu’Il a répandu dans vos cœurs, par le don de son Esprit ».

Le pape concluait par ce vœu : « Que le Fils de Dieu qui s’est fait homme pour notre salut vous apporte le courage de chercher la vérité sur vous-mêmes à la lumière de son amour infini ».