Le nouveau supérieur général des Jésuites est le P. Adolfo Nicolas, espagnol

Un spécialiste du Japon

| 1966 clics

ROME, Dimanche 20 janvier 2008 (ZENIT.org) - Le nouveau préposé général des Jésuites est l'Espagnol Adolfo Nicolas, élu samedi 19 janvier, à Rome, par la 35ème congrégation générale des Jésuites, après deux tours de scrutin. Ce spécialiste du Japon devient le 29e successeur du basque espagnol Ignace de Loyola.

Agé de 71 ans, le P. Nicolas est originaire de Palencia. Il est entré au noviciat d'Aranjuez de la province de Tolède à l'âge de 17 ans, en 1953.

Après une licence de philosophie à Madrid, il a fait ses études de théologie à Tokyo, où il a été ordonné prêtre à 30 ans, en 1967.

Il a ensuite complété ses études par une maîtrise en Théologie à l'Université pontificale Grégorienne de Rome.

Il est ensuite retourné au Japon où il a enseigné la Théologie systématique à l'Université Sophia. Puis il a été directeur de l'Institut Pastoral de Manille (Philippines), avant de revenir à Tokyo comme recteur du Scolasticat.

Il a également été Provincial de la Province du Japon (1993-1999).

Depuis 2004, il était « Modérateur » de la Conférence jésuite d'Asie Orientale et d'Océanie.

Le P. Nicolas succède au P. Peter-Hans Kolvenbach, néerlandais, à la tête de la Compagnie de Jésus depuis 1983, et qui avait présenté sa démission à cette assemblée le 14 janvier. Il avait annoncé sa décision dès 2006, à l'approche de ses 80 ans, bien qu'il ait été élu « à vie », pour susciter un renouvellement.

Le P. Nicolas a été élu, souligne le site français de la Compagnie de Jésus « lors d'une cérémonie solennelle après quatre jours de prière et de consultations » des 216 électeurs, représentant les quelque 19.000 membres de la Compagnie de Jésus.

L'assemblée est réunie depuis le 7 janvier : la messe d'ouverture avait été présidée par le cardinal Franc Rodé, préfet de la congrégation romaine pour les Instituts de vie consacrée et les sociétés apostoliques.

Le Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement a publié en 2004 un des exposés du P. Nicolas, en français, sous le titre : « Les étrangers au Japon frappent à la porte (et au coeur) de l'Eglise catholique ».