Le pallium, appel à la communion de tout le peuple de Dieu

Audience aux archevêques qui ont reçu le pallium

| 1479 clics


ROME, Mardi 30 juin 2009 (ZENIT.org) - Le pallium, signe de communion des évêques avec le Successeur de Pierre, est aussi un signe pour les fidèles et les prêtres de leurs diocèses, leur rappelant de cultiver la communion, souligne Benoît XVI. Il y voit même un « défi » à construire cette communion. 

Le pape a reçu ce matin en audience au Vatican les 34 archevêques métropolitains du monde entier auxquels il a remis hier matin le pallium (cf. ZENIT du 29 juin 2009), ainsi que les pèlerins qui les accompagnaient. Le pape leur a adressé un message en différentes langues. 

« Je suis heureux d'accueillir les pèlerins francophones venus accompagner les nouveaux archevêques métropolitains à qui j'ai eu la joie de remettre le pallium », a déclaré le pape en français, avant de saluer Monseigneur Ghaleb Moussa Abdalla Bader, archevêque d'Alger (Algérie), Monseigneur Pierre-André Fournier, archevêque de Rimouski (Canada), Monseigneur Joseph Aké Yapo, archevêque de Gagnoa (Côte d'Ivoire), Monseigneur Marcel Utembi Tapa, archevêque de Kisangani (République démocratique du Congo), et Monseigneur Philippe Ouédraogo, archevêque de Ouagadougou (Burkina Faso).  

« J'adresse aussi mes salutations chaleureuses aux évêques, aux prêtres et aux fidèles de vos pays, les assurant de ma prière fervente », a ajouté le pape.  

Benoît XVI a rappelé que « le pallium est un signe de communion particulière avec le Successeur de Pierre » et a souhaité que « ce signe soit aussi pour les prêtres et les fidèles » de ces diocèses « un appel à consolider toujours plus une authentique communion avec leurs pasteurs et entre tous les membres de l'Église ». 

Parmi les deux archevêques polonais, Benoît  XVI a tout particulièrement salué Mgr Mieczyslaw Mokrycki, archevêque de Lvov des Latins, en Ukraine, le remerciant pour le « service » rendu à l'Eglise, en tant que son propre « collaborateur », et auparavant en tant que collaborateur de Jean-Paul II dont il a été un des deux secrétaires particuliers. 

Le pape a également salué en polonais le nouvel archevêque métropolitain de Szczecin-Kamień, Mgr Andrzej Dzięga soulignant que le pallium est le « symbole » mais aussi un « défi » appelant à « construire la communion ». 

Enfin, Benoît XVI a mentionné la fête liturgique des saints martyrs de Rome, soulignant qu'elle constitue pour chacun un appel « à un amour toujours plus intense pour Jésus Christ et pour son Eglise ». 

« Que vous accompagne l'aide maternelle de Marie, Mère de l'Eglise, [celle] des saints apôtres Pierre et Paul, et de saint Jean-Marie Vianney », a conclu Benoît XVI.