Le pape accepte l'invitation du maire de Rome au Capitole

Première visite de M. Marino au Vatican

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 583 clics

Le maire de Rome, Ignazio Marino a invité le pape à se rendre au siège de l'administration de la Ville éternelle, le Capitole, et il a reçu une réponse positive: "Il m'a dit qu'il viendrait avec plaisir rencontrer tous les Romains et les Romaines", a confié le maire sur Twitter.

Le pape François a en effet reçu en audience au Vatican le nouveau maire de Rome - depuis le 12 juin -, M. Ignazio Marino, ce jeudi matin 4 juillet.

Parmi les thèmes à l'ordre du jour de la rencontre de 45 minutes avec M. Marino - chirurgien de formation -: la fragilité sociale, les banlieues, les problèmes du logement et de l'emploi dans la ville de Rome, le diocèse du pape.  Il a annoncé la prochaine fin des travaux pour un dortoir pour les sans domicile fixe, via marsala, près de la gare de Termini, où se trouve un grand centre de la Caritas de Rome. Sa première visitent en tant que maire a en effet été pour la Caritas.

Le maire a confié, à l'issue de sa visite: "Nous avons surtout parlé de la fragilité sociale, du malaise de nos banlieues, des personnes et des familles qui vivent sans logement, d'une vile qui peut offrir les mêmes possibilités d'étude à un enfant, à quelque classe sociale qu'il appartienne. Le Saint-Père a été très intéressé et il m'a posé de nombreuses questions surtout sur les projets de subsidiarité et je crois qu'il a apprécié le fait que nous foulions beaucoup investir dans les urgences logement, travail et malaise social."

Impossible de ne pas parler du voyage de lundi prochain, 8 juillet, à Lampédouse: "Nous avons aussi parlé de son bref voyage à Lampédouse et de la douleur des migrants." Le maire y voit un "geste révolutionnaire", et "symboliquement très important pour tous les peuples de la méditerranée".

Comme le nouveau maire se déplace souvent en bicyclette, le pape lui a dit: "J'espère que vous êtes venu en vélo!" Le maire lui a répondu que malgré l'opposition de sa maman il était effectivement venu à bicyclette: avec une escorte à bicyclette. A quoi le pape a répondu, toujours selon le maire: "Vous avez raison, continuez à parcourir les rues notre ville à vélo". Il avait demandé à deux gendarmes du Vatican de l'escorter jusqu'à la frontière.

La famille du maire l'accompagnait pour cette visite privée, et il rapporte que le pape a parlé avec sa maman - 91 ans - et l'a raccompagnée jusqu'à la porte.  Il a aussi confié son émotion parce qu'il se sentait représenter les Romains et les Romaines; il s'est aussi ému lorsque le pape a évoqué leur ami commun, le regretté cardinal Carlo-Maria Martini, SJ.