Le pape affirme l’importance de l’étude de la musique dans l’éducation

Le pape sent « l’affection du peuple italien »

| 3030 clics

ROME, Vendredi 30 avril 2010 (ZENIT.org) - Benoît XVI affirme l'importance de l'étude de la musique dans l'éducation.

La musique et le chant sont une invitation à constuire l'espérance, a déclaré en outre le pape, au terme du concert qui lui a été offert hier par le président Giorgio Napolitano à l'occasion du 5e anniversaire du pontificat (cf. Zenit du 29 avil 2010). Le pape a également dit sa gratitude pour l'affection du peuple italien.

« L'étude de la musique revêt une haute valeur dans le processus éducatif de la personne, a déclaré le pape musicien, dans la mesure où elle produit des effets positifs dans le développement de l'individu, en favorisant sa croissance humaine et spirituelle harmonieuse ».

Le pape a salué ainsi les jeunes musiciens de l'orchestre de l'Ecole de musique de Fiesole, qui a plus de trente ans. Mais il n'est « jamais facile d'éduquer », a fait observer le pape.

Benoît XVI a constaté en effet les difficultés : « Dans le contexte social actuel, toute œuvre d'éducation semble devenir toujours plus ardue, et problématique : souvent, entre parents et enseignements on parle des difficultés que l'on rencontre dans la transmission aux nouvelles générations des valeurs fondamentales de l'existence, d'un comportement droit. Une telle situation, problématique, implique l'école et la famille, mais aussi les différentes agences qui travaillent dans le domaine de la formation ».

Le pape a fait observer que les nouvelles générations exigent un engagement éducatif extraordinaire : « Les jeunes d'aujourd'hui rencontrent de grandes difficultés à vivre les grands idéaux de la vie. Leurs besoins, leurs attentes, ainsi que les obstacles et les menaces qu'ils rencontrent ne peuvent être ignorés ».

« Ils ressentent, a expliqué le pape, l'exigence de se rapprocher des valeurs authentiques comem le caractère central de la dignité humaine, de la paix et de la justice, de la tolérance et de la solidarité. Ils recherchent aussi parfois de façon confuse et contradictoire, la spiritualité et la transcendance, pour trouver équilibre et harmonie ».

C'est dans ce contexte que le pape a souligné l'importance de la musique, « capable d'ouvrir les esprits et les cœurs aux dimensions de l'esprit » et de « conduire les personnes à élever le regard vers le Haut, et de s'ouvrir au Bien, et au Beau absolus, qui ont leur source ultime en Dieu ».

« Le caractère festif du chant et de la musique sont une invitation constante pour les croyants et pour les hommes de bonne volonté à s'ouvrir pour donner à l'humanité un avenir riche d'espérance », a déclaré le pape.

Dans ce concert offert par le président, le pape a en outre vu « un nouveau signe de l'affection du peuple italien » et il en a remercié le président Napolitano.

Anita S. Bourdin