Le pape analyse les effets du 11 septembre avec le président polonais

Ils évoquent l'entrée de la Pologne dans l'Union Européenne

| 905 clics

ROME, dimanche 18 août 2002 (ZENIT.org) – Le pape Jean-Paul II a rencontré hier samedi le président polonais, Aleksander Kwasniewski, avec lequel il a analysé les conséquences des attentats du 11 septembre dans le monde ainsi que l'état des négociations pour l'entrée de la Pologne dans l'Union Européenne.



Dans des déclarations à la presse, le président Kwasniewski a déclaré que pour ce qui concerne les conséquences des attentats du 11 septembre le Saint Père a souligné la nécessité d'un changement dans la manière de penser qui peut seul mettre fin à l'engrenage de la violence dans le monde.

Kwasniewski, né en 1954, ancien chef d'organisations communistes de la jeunesse en Pologne, était membre du comité exécutif d'organisations communistes dans les années "de gloire" du mouvement ouvrier Solidarnosc et lors de sa suppression par la déclaration de la loi martiale par le général Wojciech Jaruzelski.

Il fut élu président en 1995 (contre Lech Walesa) et réélu en l'an 2000.

Le président polonais a précisé que le pape était parfaitement au courant de la situation dans le monde et dans son pays, qui lui tient beaucoup à cœur. Il a déclaré qu'il trouvait le pape en parfaite forme intellectuelle. Il a fait remarquer qu'il "n'a pas besoin de papiers" pour discuter d'un thème particulier, qu'il a une parfaite connaissance de tout ce dont il parle et qu'il est très lucide.

Après avoir rencontré le président, Jean-Paul II a reçu le premier ministre polonais, Leszek Miller.