Le pape au Gesù : un frère au milieu des frères

Le "général" des jésuites écrit à sa congrégation

Rome, (Zenit.org) | 662 clics

« Un Frère au milieu des frères » : c'est ainsi que le"général" des jésuites décrit la visite du pape François à l’église du Gesù, à Rome, à l’occasion de la fête de saint Ignace, le 31 juillet dernier.

Dans une lettre écrite à toute la compagnie de Jésus, le P. Adolfo Nicolas, SJ, Préposé général de la Compagnie de Jésus, évoque cette rencontre.

Extrait de la lettre du P. Adolfo Nicolas

« Nous avons vécu aussi des surprises et des moments qui nous ont touché au plus profond du cœur:

1. La simplicité de la rencontre, du début jusqu’à la fin : un Frère au milieu des frères.

2. La manière dont François célèbre l’Eucharistie, sans aucune emphase, mais plutôt dans le style recueilli, méditatif, de celui qui est en contact avec le Mystère. Un style qui, à nous les jésuites, nous est familier.

3. Après avoir allumé un cierge votif à St. Ignace, le pape a demandé aussi à se rendre à l’autel de St. François Xavier, dont il avait évoqué, au cours de son l’homélie, les derniers moments sur l’île de Sancian. Je suis sûr que, devant l’autel du saint, il a prié pour que le zèle de la Compagnie ne diminue jamais et continue à soutenir le zèle de tant d’autres dans l’Église.

4. La plus grande surprise fut probablement son désir, personnel et chargé de tendresse, de visiter la tombe du P. Arrupe. Le Saint-Père a prié, déposé une gerbe de fleurs et caressé, à deux reprises, la pierre et l’effigie. Ce fut un moment intense de prière profonde et de gratitude, pendant lequel on lisait le désir de ne pas s’éloigner de là.

Le pape François a connu personnellement François Xavier et le P. Arrupe: saint François par empathie spirituelle et désir missionnaire; le P. Arrupe, au gré de rencontres et d'échanges en des temps difficiles et à travers cette communion intérieure qui s’établit entre des personnes ayant pénétré profondément l’esprit ignacien.

L'homélie s’articulait comme on aime bien, nous les jésuites: une lecture biblique, spirituelle, ignacienne et ecclésiale des textes du jour, en faisant ressortir les traits saillants de notre fondateur.

L'expérience fut, en tout et pour tout, la même que celle vécue par tous ceux qui rencontrent le pape François. Avec les jeunes de Rio de Janeiro, nous pouvons dire en chœur : nous avons vu et entendu notre Frère François et nous nous sentons plus proches de Notre Seigneur Jésus et de Pierre, son vicaire ».

Traduction d'Océane Le Gall