Le pape aux jeunes : "N'ayez pas peur de proclamer l'Evangile de la Croix"

Homélie du dimanche des Rameaux, aussi Journée Mondiale diocésaine de la Jeunesse

| 771 clics

CITE DU VATICAN, dimanche 4 avril 2004 (ZENIT.org) - Le pape Jean-Paul II a demandé aujourd'hui aux jeunes, alors que l'Eglise célébrait le Dimanche des Rameaux, également Journée Mondiale diocésaine de la Jeunesse, de ne pas avoir peur d'annoncer le message de la Croix.



Le pape a célébré la liturgie du dimanche des Rameaux place Saint Pierre, en présence de plus de 30.000 pèlerins.

"Le message que transmet la Croix n'est certes pas facile à comprendre à notre époque, où le bien-être matériel et le confort sont proposés et recherchés comme des valeurs prioritaires", a déclaré le pape dans son homélie.

"Mais vous, chers jeunes, a-t-il exhorté, n'ayez pas peur de proclamer l'Evangile de la Croix en toutes circonstances. N'ayez pas peur d'aller à contre-courant!"

La célébration des Rameaux a commencé par la procession des rameaux, sous un magnifique soleil de printemps, et s'est poursuivie par la lecture complète de la Passion du Christ, comme le prévoit la liturgie.

Le pape a rappelé que "la liturgie du Dimanche des Rameaux nous fait revivre deux moments de la dernière semaine de la vie du Christ sur la terre" : la population de Jérusalem qui accueille Jésus "en l'acclamant comme le roi d'Israël" et la "même foule" qui "le rejette par des cris hostiles: Crucifie-le! Crucifie-le!"

"Dans le climat de joie, voilé de tristesse, qui caractérise le Dimanche des Rameaux, nous célébrons la XIXe Journée Mondiale de la Jeunesse. Cette année elle a pour thème: "Nous voulons voir Jésus", a poursuivi le pape.

"Tous ceux qui cherchent le Fils de l'homme le verront, lors de la fête de Pâques, comme le vrai Agneau immolé pour le salut du monde", a-t-il expliqué.

"Jésus meurt sur la Croix pour chacun et chacune de nous, a-t-il affirmé. La Croix est par conséquent le signe le plus grand et le plus éloquent de son amour miséricordieux, l'unique signe de salut pour toutes les générations et pour l'humanité toute entière".

Il y a exactement vingt ans, Jean-Paul II confiait aux jeunes la Croix de l'Année Sainte, donnant ainsi naissance aux Journées Mondiales de la Jeunesse, qui ont eu lieu depuis, presque tous les deux ans.

"Depuis lors, la Croix continue de traverser de nombreux pays, en préparation aux Journées Mondiales de la Jeunesse, a fait observer Jean-Paul II. Au cours de ses pèlerinages elle a parcouru les continents: comme une torche passée de main en main, elle a été portée de pays en pays: elle est devenue le signe lumineux de la confiance qui anime les jeunes générations du troisième millénaire".

Au cours de son homélie, le Saint-Père a répété ce qu'il avait dit aux jeunes il y a vingt ans: "Je vous confie la Croix du Christ! Portez-la dans le monde comme signe de l'amour du Seigneur Jésus pour l'humanité, et annoncez à tous qu'il n'y a de salut et de rédemption que dans le Christ, mort et ressuscité".

"La Croix a deux aspects indissociables, a-t-il expliqué : elle est en même temps douloureuse et glorieuse. La souffrance et l'humiliation de la mort de Jésus sont intimement liées à l'exaltation et à la gloire de sa résurrection".

"Chers frères et sœurs, chers jeunes, s'est exclamé le pape, soyez toujours conscients de cette vérité consolatrice. La passion et la résurrection du Christ constituent le centre de notre foi et notre soutien dans les inévitables épreuves de la vie quotidienne".

Que Marie "témoin silencieux de la joie de la résurrection, vous aide à suivre le Christ crucifié et à découvrir dans le mystère de la Croix, tout le sens de la vie", a conclu le Saint-Père.

Les paroles de Jean-Paul II ont également été entendues par plusieurs milliers de jeunes réunis devant la porte de Brandebourg, à Berlin. Ceux-ci recevaient la Croix des jeunes qui sera portée à travers toute l'Allemagne en préparation des prochaines JMJ à Cologne, en août 2005.