Le pape confie les jeunes du monde à la protection de la Vierge Marie

Un pape décidément "marial"

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1054 clics

Le pape François est un pape marial: il vient de faire, ce samedi - jour où l'Eglise fait plus spécialement mémoire de la Vierge - une nouvelle visite inopinée à la basilique papale de Sainte-Marie-Majeure, sur la colline de l'Esquilin, "pour demander la protection de la Vierge Marie sur la prochaine Journée mondiale de la jeunesse" de Rio de Janeiro - qui se déroulera en sa présence la semaine prochaine (22-28 juillet) - et sur tous les jeunes du monde.

Les Romains vénère dans cette basilique l'antique icône de Marie "Salut du Peuple romain", dont le pape avait encore parlé vendredi, dans son message au cardinal Agostino Vallini, son vicaire pour le diocèse de Rome. (cf. Zenit du 19 juillet, http://www.zenit.org/fr/articles/message-du-pape-francois-au-cardinal-agostino-vallini).

"Le pape François s'est rendu cet après midi à la basilique Sainte-Marie-Majeure pour demander à la Vierge sa protection sur son prochain voyage apostolique au Brésil, pour les jeunes qui participeront à la Journée mondiale de la Jeunesse de Rio de Janeiro et pour tous les jeunes du monde", indique un communiqué du Saint-Siège.

Le pape est arrivé vers 16 h 45 et il a été accueilli par l'archiprêtre de la basilique, le cardinal espagnol Santos Abril y Castelló. Entré par la porte latérale, qui donne près de la sacristie, il s'est rendu à la chapelle "Borghese" où se trouve l'icône réputée miraculeuse. Les chanoines de la basilique et les pères dominicains qui y confessent étaient réunis et l'ont accompagné de leur prière.

Le pape a pris un long temps de prière silencieuse, pendant plus d'une demi-heure. Puis il a offert des fleurs à la Vierge et il a allumé un cierge portant symboliquement le logo de la JMJ de Rio. 

Comme la basilique était ouverte au public à cette heure-là, de nombreuses personnes étaient présentes.

Avant de repartir, le pape s'est arrêté devant l'autel principal où l'archiprêtre lui a adressé quelques mots de bienvenue. Puis le pape a adressé quelques mots aux personnes présentes.  

Le pape a demandé aux fidèles de l'accompagner "par la prière, par la confiance, et par la pénitence" pendant son voyage au Brésil et sa rencontre avec les jeunes du monde. 

En tout, la visite du pape aura duré une heure environ: il était de retour au vatican à 18h.

Depuis son élection, le 13 mars, c'était la deuxième visite à l'improviste du pape François à la basilique dite "libérienne", du nom du pape Libère (pape du 17 mai 352 à sa mort, le 24 septembre 366) qui la fit édifier. L'Eglise fait mémoire de la dédicace de la basilique chaque année le 5 août.

Au lendemain de son élection, le 14 mars, de bon matin, il s'est rendu de façon inattendue à Sainte-Marie-Majeure pour honorer la Vierge et lui confier son pontificat: il a déposé des fleurs sur l'autel de la chapelle de l'icône de Marie (cf. Zenit du 14 mars 2013:http://www.zenit.org/fr/articles/le-pape-francois-offre-des-fleurs-a-la-vierge-marie).

Le 4 mai, il a "pris possession" de cette basilique papale en y présidant la prière du chapelet (cf. Zenit du 4 mai 2013: http://www.zenit.org/fr/articles/n-ayons-pas-peur-des-engagements-definitifs).

Le jeudi 30 mai, en la fête du saint-Sacrement, après la messe au Latran, il a présidé la procession eucharistique, parcourant la via Merulana, pour rejoindre la basilique de Sainte-Marie-Majeure : il a donné la bénédiction du Saint-Sacrement sur le parvis (cf. Zenit du 30 mai 2013: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.495679293833382.1073741946.429643830436929&type=1).

Le lendemain, 31 mai, pour la fête de la Visitation et la fin du mois de Marie, au lieu du traditionnel chapelet dans les Jardins du Vatican, le pape a présidé une veillée mariale sur le parvis de la basilique Saint-Pierre et il a offert une méditation sur la Visitation.

"Marie, à l’Annonciation, à la Visitation, aux noces de Cana, va à contre-courant ; elle se met à l’écoute de Dieu, elle réfléchit et cherche à comprendre la réalité, et elle décide de se confier totalement à Dieu", a expliqué le pape : une méditation sur "le réalisme, l'humanité, le sens du concret de Marie". A l'école de Marie, il a invité les baptisés à unir toujours "écoute, décision, action", ce qui lui a inspiré à la fin une prière à la Vierge Marie (cf. Zenit du 31 mai 2013, http://www.zenit.org/fr/articles/marie-va-a-contre-courant).

Mais le pape a eu un autre geste manifestant sa confiance en la Vierge Marie: son pontificat et aussi, déjà, la JMJ de Rio, ont été consacrés à la Vierge de Fatima, le 13 mai dernier, au sanctuaire de Fatima, à sa demande, par le patriarche de Lisbonne, le cardinal José da Cruz Policarpo.

Enfin, le pape renouvellera son geste de confiance en la Vierge Marie, personnellement, mercredi prochain, 24 juillet, en se rendant en hélicoptère au sanctuaire brésilien d'Aparecida.

A ces gestes publics de confiance dans la Vierge Marie, s'ajoutent les traditionnelles prières mariales du dimanche: Regina Coeli et Angélus.

Mais l'été marial du pape se prolongera aussi par la fête de l'Assomption à Castelgandolfo et par son pèlerinage, en septembre, à Notre Dame de Bonaria, en Sardaigne, honorée au sanctuaire qui a donné son nom à Buenos Aires.