Le pape déclare « inacceptables » la violence et la présentation vulgaire de la sexualité dans les médias

Journée mondiale des Communications sociales

| 1636 clics

ROME, Dimanche 20 mai 2007 (ZENIT.org) – « Les programmes qui inculquent la violence et les comportements anti-sociaux ou rendent vulgaire la sexualité humaine, sont inacceptables, d’autant plus s’ils sont proposés à des mineurs » a déclaré Benoît XVI.



A l’occasion de la 41ème Journée mondiale des Communications sociales, célébrée ce dimanche, le pape a consacré une partie importante de sa traditionnelle méditation avant la prière du Regina Caeli au défi présenté par les médias aujourd’hui, surtout en ce qui concerne les enfants.

Le thème de cette Journée était en effet : « Les enfants et les moyens de communication : un défi pour l’éducation » (cf. Message du pape, www.vatican.va).

« Les défis éducatifs du monde actuel sont souvent liés à l’influence des mass media qui font concurrence à l’école, à l’Eglise et même à la famille », a-t-il expliqué.

« Dans ce contexte, une formation appropriée à l’utilisation correcte des médias est essentielle : les parents, les enseignants et la communauté ecclésiale sont appelés à collaborer pour enseigner aux enfants et aux jeunes à être sélectifs et à développer un comportement critique, en cultivant le goût pour ce qui est esthétiquement et moralement valable », a-t-il poursuivi.

Le pape a ajouté que les médias ont eux aussi une contribution à apporter. Ils doivent promouvoir « la dignité de la personne humaine, le mariage et la famille, les conquêtes et les objectifs de la civilisation ».

« Les programmes qui inculquent la violence et les comportements anti-sociaux ou rendent vulgaire la sexualité humaine, sont inacceptables, d’autant plus s’ils sont proposés à des mineurs », a déclaré le pape, suscitant les applaudissements des dizaines de milliers de fidèles rassemblés place Saint-Pierre pour la prière du Regina Caeli.

Benoît XVI a conclu en lançant un appel aux « responsables de l’industrie des médias » et aux « agents de la communication sociale afin qu’ils sauvegardent le bien commun, respectent la vérité et protègent la dignité de la personne et de la famille ».

La Journée mondiale des Communications sociales est la seule célébration mondiale instituée par le Concile Vatican II sur une recommandation des évêques du monde. Dans la plupart des pays du monde, elle est célébrée le dimanche qui précède la Pentecôte.

« Pour donner plus d'efficacité à l'apostolat multiforme de l'Eglise dans le secteur des moyens de communication sociale, on organisera chaque année dans les diocèses, au jugement des évêques, une journée pendant laquelle les fidèles seront instruits de leurs devoirs en ce domaine et invités à prier pour cette cause et à verser leur obole. Ces dons seront scrupuleusement employés à soutenir et à développer les oeuvres suscitées par l'Eglise, en ayant en vue les besoins de la catholicité tout entière », précise le décret conciliaire Inter mirifica sur les moyens de communication sociale (n. 18).