Le pape demande à l’Eglise de rendre témoignage à la vérité sans compromis

Solennité de la Nativité de saint Jean Baptiste

| 1813 clics

ROME, dimanche 24 juin 2007 (ZENIT.org) – A l’occasion de la solennité de la Nativité de saint Jean Baptiste, le pape Benoît XVI appelle l’Eglise à rendre « témoignage à la vérité sans compromis ».



A l’exemple de Jean Baptiste, le pape demande de ne pas avoir peur de dénoncer « les transgressions des commandements de Dieu », même lorsque leurs auteurs sont les puissants. Il rappelle que lorsque Jean Baptiste « accusa Hérode et Hérodiade d’adultère, il le paya de sa vie, scellant par le martyre son service au Christ qui est la Vérité en personne ».

« Jean Baptiste a été le précurseur, la ‘voix’ envoyée pour annoncer le Verbe incarné », a affirmé Benoît XVI dans sa méditation avant la prière de l’Angélus en présence de plusieurs milliers de pèlerins rassemblés place Saint-Pierre sous une forte chaleur.

« Par conséquent, célébrer sa naissance signifie en réalité célébrer le Christ, accomplissement des promesses de tous les prophètes, dont Jean Baptiste a été le plus grand, appelé à ‘préparer le chemin’ devant le messie », a ajouté le pape.

Benoît XVI a rappelé que Jean Baptiste reste « le premier ‘témoin’ de Jésus, ayant reçu une indication du Ciel à son sujet : ‘Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, c’est lui qui baptise dans l’Esprit Saint’ ».

« Jean vit l’Esprit descendre sur Lui comme une colombe. Ce fut alors qu’il ‘connut’ la réalité tout entière de Jésus de Nazareth, et commença à le ‘manifester à Israël’, en le désignant comme Fils de Dieu et rédempteur de l’homme », a expliqué le pape.

Benoît XVI a précisé que son livre « Jésus de Nazareth » commence également par le passage sur Jean Baptiste.

« En tant que prophète authentique, Jean rendit témoignage à la vérité sans compromis », a-t-il souligné.

« Invoquons son intercession, ainsi que celle de la très sainte Vierge Marie, afin que de nos jours également, l’Eglise sache demeurer toujours fidèle au Christ et témoigner avec courage de sa vérité et de son amour pour tous », a conclu Benoît XVI.