Le pape demande aux entrepreneurs chrétiens d'humaniser la mondialisation

| 929 clics

CITE DU VATICAN, vendredi 5 mars 2004 (ZENIT.org) - Le pape Jean-Paul II lance un appel aux responsables chrétiens du monde des affaires, pour qu'ils évitent - en s'engageant au service du bien commun - que la mondialisation ne devienne qu'un simple synonyme de relativisation absolue des valeurs.



"Parmi les questions éthiques importantes auxquelles le monde des affaires doit faire face en ce moment, figurent les questions liées à l'impact du marketing global et de la publicité dans les cultures et les valeurs des différents peuples et pays", explique le pape dans un message envoyé aux participants de la conférence internationale des entrepreneurs chrétiens qui a lieu en ce moment à Rome.

La rencontre, qui a pour thème: "L'entrepreneur, responsabilité sociale et globalisation" est organisée par le Conseil pontifical justice et paix et par L'Union Internationale des Entrepreneurs Chrétiens (UNIAPAC).

"Une mondialisation saine, réalisée dans le respect des valeurs des différentes nations et groupes ethniques, peut contribuer de manière significative à l'unité de la famille humaine et peut permettre des formes de coopération non seulement économiques mais aussi culturelles et sociales", déclare le pape dans son message.

"La mondialisation doit devenir davantage qu'un simple synonyme de relativisation absolue des valeurs et homogénéisation des styles de vie et des cultures", a poursuivi le Saint Père.

"Pour cela les responsables, y compris ceux du secteur commercial, ont pour défi de témoigner du pouvoir libérateur et transformateur de la vérité chrétienne, qui nous pousse à mettre nos talents, nos capacités intellectuelles, notre force de persuasion, notre expérience et nos capacités au service de Dieu, de notre prochain, et du bien commun de la famille humaine".