Le pape demande un plus grand engagement pour lutter contre la lèpre

| 1231 clics

ROME, Dimanche 27 janvier 2008 (ZENIT.org) - Le pape Benoît XVI a demandé ce dimanche un plus grand engagement, en particulier aux responsables politiques et sanitaires, en faveur des personnes victimes de la lèpre, et a manifesté sa proximité spirituelle aux malades.

On célébrait en effet ce dimanche la Journée mondiale des lépreux, lancée il y a 55 ans par Raoul Follereau.

« J'adresse une salutation affectueuse à toutes les personnes qui souffrent de cette maladie, leur assurant une prière spéciale que j'étends à ceux qui, de diverses manières, s'engagent à leurs côtés, en particulier aux volontaires de l'Association des amis de Raoul Follereau », a déclaré le pape après la prière de l'Angélus.

Saluant les pèlerins francophones, le pape a dit, en français : « En ce dimanche où nous célébrons la cinquante cinquième Journée mondiale des Lépreux, j'invite les responsables politiques et sanitaires à s'engager toujours davantage pour les soins aux malades. Puissent tous nos contemporains se faire proches de leurs frères et sœurs en humanité. Chacun de vous est appelé par le Christ et doit être un missionnaire de la Bonne Nouvelle, par la parole et par sa charité active ».

Né en 1903 et mort en 1977, Raoul Follereau était un écrivain français. A l'âge de 15 ans, il donna sa première conférence intitulée « Vivre, c'est aider les autres à vivre ! », la devise de toute sa vie. (cf. www.raoul-follereau.org).

Selon la Fondation Raoul Follereau, le fléau de la lèpre continue à faire des victimes. Il affecte « une personne toutes les trois minutes et toutes les trente minutes, c'est un enfant qui est touché ».