Le pape demande une mobilisation comme après le « tsunami », pour la paix

Message au nouvel ambassadeur de Grèce près le Saint-Siège

| 736 clics

CITE DU VATICAN, lundi 7 mars 2005 (ZENIT.org) – Le pape demande une nouvelle mobilisation, semblable à celle avec laquelle le monde a répondu à la catastrophe du « tsunami » dans le Sud-Est asiatique, cette fois en faveur de la paix.



Jean-Paul II a adressé ce matin un message, par l’intermédiaire du cardinal Angelo Sodano, secrétaire d’Etat du Vatican, au nouvel ambassadeur de Grèce près le Saint-Siège, Stavros Lykidis, qui présentait ses lettres de créance.

Le pape encourage la Grèce et l’Union européenne dans son ensemble « à œuvrer de toutes leurs forces en faveur du dialogue et de l’entente entre les peuples, ainsi qu’au renforcement des institutions internationales chargées de les garantir ».

« Comme je l’ai fréquemment rappelé, un tel effort ne pourra aboutir que s’il s’accompagne d’une volonté de justice au niveau international, et donc d’une politique courageuse de développement en faveur des pays les plus défavorisés, notamment sur le continent africain » ajoute le pape dans son message.

« Les dramatiques événements survenus récemment en Asie du Sud-Est ont mis en évidence la capacité de la communauté internationale à se mobiliser efficacement en faveur des populations éprouvées ; de même, les Jeux olympiques qui se sont déroulés à Athènes l’an dernier avaient manifesté avec éclat le désir de fraternité qui habite les hommes et qui peut vaincre la haine et la violence », poursuit le pape.

« On doit donc pouvoir espérer avec confiance une mobilisation équivalente et durable des nations comme des personnes en faveur de la paix et pour le service de l’homme », conclut le Saint-Père.